Europe
URL courte
Par
6331
S'abonner

Un corps a été découvert ce dimanche 20 juin dans l'est de la Belgique. La police a statué qu'il s'agissait du corps de Jürgen Conings, ex-militaire qui était en fuite depuis mi-mai. Selon les premières estimations, il se serait donné la mort, mais une expertise médico-légale devrait encore s'y pencher.

La police belge a découvert dimanche le corps d'un ancien soldat recherché depuis la mi-mai après qu'il a proféré des menaces de mort contre un célèbre virologue et sa famille, a annoncé le ministère public belge.

«La cause de la mort est probablement, selon les premières constatations, imputable à un suicide par arme à feu, mais cette cause devra être établie avec certitude lors d'une expertise médico-légale à venir», a fait savoir le parquet fédéral dans un communiqué.

Jürgen Conings, 46 ans, a quitté son domicile le 17 mai dernier emportant avec lui un impressionnant arsenal, des roquettes antichars notamment, menaçant de tuer le virologue Marc Van Ranst à qui il reprochait de soutenir la campagne de vaccination contre le Covid-19 conduite par les autorités.

Son corps a été retrouvé dans une forêt de Dilsen-Stokkem, une commune de la province de Limbourg située à la frontière belgo-néerlandaise.

Appartenant à la mouvance d'extrême droite, Jürgen Conings était fiché par l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM), l'agence belge chargée de l'analyse du risque terroriste.

Lire aussi:

Pass sanitaire: des sanctions «totalement disproportionnées» pour les récalcitrants?
L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Tags:
recherche, militaires, fugitif, menaces, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook