Europe
URL courte
Par
3113
S'abonner

En Écosse, plusieurs organisations d’alpinisme et de randonnée mettent en garde contre les trajets difficiles et «extrêmement dangereux, même pour les randonneurs expérimentés» que propose Google Maps. Le géant américain n'a pas jusqu'ici réagi à leurs demandes de les consulter à ce sujet.

Des organisations caritatives écossaises regroupant les alpinistes et randonneurs se sont montrés préoccupés face à certains itinéraires conseillés par Google Maps, indique le Guardian. Ces routes, qui mènent vers le Ben Nevis, sommet haut de 1.345 mètres, et d'autres, sont «potentiellement fatals» car la personne arrivera au bord d'une falaise.

En guise d'exemple, l'application invite à se rendre au parking le plus proche du sommet puis à emprunter un chemin périlleux.

«Or, c'est une mauvaise route et nous rencontrons souvent des groupes de randonneurs inexpérimentés […] qui croient que c'est le bon chemin vers le sommet», explique au Guardian un représentant de John Muir Trust, Nathan Berrie.

Ce qui pourrait être un piège pour les novices qui souhaiteraient, selon une parfaite logique, vérifier la route sur Google Maps.

«Même l'alpiniste le plus expérimenté aurait du mal à parcourir cet itinéraire. La ligne traverse un terrain très escarpé, rocheux et sans chemin où même avec une bonne visibilité, il serait difficile de trouver une ligne sûre. Ajoutez des nuages bas et de la pluie, et ce chemin proposé par Google est potentiellement fatal», met en garde Heather Morning, conseillère pour la sécurité auprès de Mountaineering Scotland.

«Aujourd'hui on peut facilement supposer que les informations sur Internet sont fiables, correctes, mises à jour et sûres. Malheureusement, il s'avère que ce n'est pas le cas et il y a eu récemment un certain nombre d'incidents où le fait de suivre des itinéraires téléchargés sur Internet a eu pour conséquence des blessures ou pire», poursuit-t-elle.

Le principal conseil aux randonneurs est de vérifier les informations sur une carte ou de consulter un guide local, selon les organisations.

Exigences adressées à Google

John Muir Trust et Mountaineering Scotland affirment avoir demandé à Google de les consulter, mais que le géant américain est «resté muet» pour l'instant face à ces exigences.

Selon une porte-parole de la firme informatique, l'application «Google Maps a été élaborée dans un souci de sécurité et de fiabilité, et nous travaillons rapidement pour enquêter sur le problème d'itinéraires près du Ben Nevis».

«En plus d'utiliser des données fiables et des images haute définition pour mettre à jour la carte, nous encourageons les organisations locales à fournir des informations géographiques sur les routes et les itinéraires via notre outil de téléchargement de données géographiques», a ajouté la porte-parole.

Lire aussi:

Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Un appel national à la grève lancé parmi les soignants pour s'opposer à l'obligation vaccinale
Macron vante les origines françaises de la vaccination, bien que la France n'ait toujours pas son vaccin
Tags:
Écosse, montagnes, Google Maps, itinéraire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook