Europe
URL courte
Par
0 44
S'abonner

La Banque centrale européenne (BCE) s'est engagée jeudi à maintenir des taux bas pour une période plus longue encore et soutenir ainsi l'économie de la zone euro jusqu'à ce que l'inflation s'ancre à 2%, un objectif qui paraît pour l'heure inaccessible.

Ce changement de stratégie (la BCE visait auparavant une hausse des prix légèrement inférieure à 2%) a été adopté début juillet à l'unanimité mais sa mise en pratique pourrait être plus délicate et raviver des divisions au sein du Conseil car ses membres sont en désaccord sur la trajectoire économique et sur l'ampleur des soutiens que l'institution doit maintenir, principalement via des achats d'obligations sur les marchés.

La BCE n'exclut pas qu'elle doive, pour parvenir à ses fins, laisser temporairement l'inflation à un niveau supérieur à son objectif.

Jusqu'à présent, la BCE s'est engagée à poursuivre ces achats aussi longtemps qu'elle le jugera nécessaire et à maintenir les taux d'intérêt à leur niveau actuel, historiquement bas, jusqu'à ce qu'elle soit convaincue que l'inflation se rapproche durablement de son objectif.

Pour cette année, la BCE prévoit une inflation de 1,9%, avant un retour à 1,5% en 2022 et 1,4% en 2023.

Le montant de l'enveloppe de 1.850 milliards d'euros allouée aux achats de titres dans le cadre du "programme d'achats d'urgence face à la pandémie" (PEPP) n'est pas modifié, mais la BCE le maintiendra au moins jusqu'à fin mars 2022 ou jusqu'au moment où elle jugera que la crise sanitaire liée au coronavirus est terminée.

Le taux de refinancement reste quant à lui fixé à zéro et le taux de la facilité de dépôt à -0,5%, leur plus bas niveau historique.

La présidente de l'institution, Christine Lagarde, commentera ces choix à partir de 12h30 GMT lors d'une conférence de presse.

Lire aussi:

La vie du couple elle aussi affectée par la crise sanitaire et ses dérives
La Martinique de nouveau confinée
Pfizer explique comment augmenter la protection contre le variant Delta
Tags:
zone euro, Banque centrale européenne (BCE)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook