Europe
URL courte
Par
6403
S'abonner

Le ministre grec des Affaires étrangères a demandé à son homologue russe un deuxième avion bombardier d’eau pour lutter contre les feux de forêt. Répondant à cette demande, Vladimir Poutine a ordonné de renforcer le groupe anti-incendie russe en Grèce.

Les ravages des feux de forêt en Grèce, pays en proie à une canicule record depuis 40 ans et où un avion bombardier d’eau s’est écrasé dimanche après-midi lors d’une opération d’extinction d’un feu sur une île ionienne, ont poussé les autorités grecques à demander un autre avion spécialisé à la Russie.

La demande a été adressée au gouvernement russe au cours d’une conversation téléphonique entre les chefs des diplomaties des deux pays.

«J'ai eu une longue conversation téléphonique avec mon homologue russe [Sergueï] Lavrov plus tôt dans la journée. La lutte contre les incendies a été discutée et il a été demandé d’examiner la possibilité d'envoyer un avion Beriev BE-200 supplémentaire pour fournir une assistance», a tweeté ce lundi 9 août le ministre grec Nikos Dendias.

Poutine intervient

La demande du gouvernement grec a été entendue par Vladimir Poutine qui a ordonné de renforcer les effectifs russes participant à la lutte contre les incendies dans le pays.

«Vu l’urgence pour le gouvernement grec, le Président Vladimir Poutine a donné l’ordre d’accroître les effectifs russes chargés d’éteindre les incendies dans les régions centrales de la Grèce», a annoncé le service de presse du Kremlin.

 

Un Beriev Be-200 russe participe depuis le 30 juin à la lutte contre les incendies en Grèce où il a fait montre de son efficacité exceptionnelle. Il est l’unique avion amphibie à réaction capable d’embarquer jusqu’à 270 tonnes d’eau.

Évacuation par ferries

Dimanche 8 août, les pompiers grecs ont annoncé qu’un avion bombardier d’eau de type Petzetel s’était écrasé en opération sur l’île grecque de Zante pour une raison indéterminée. Son pilote est sain et sauf.

La canicule en Grèce bat tous les records de ces 40 dernières années. La semaine dernière, le 3 août, le mercure est monté jusqu’à 47°C dans certaines régions du pays. Les régions grecques particulièrement sinistrées par les feux sont l’Attique, le Péloponnèse et l’Eubée d’où plus d’un millier de personnes ont été évacuées à bord de ferries.

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Tags:
Grèce, Be-200, incendie de forêt
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook