Europe
URL courte
16432
S'abonner

La chancelière a également souligné qu'il y a encore "un long chemin à parcourir" pour que ces pays rejoignent un jour l'Union européenne, tout en appelant pour davantage de progrès dans la construction d'un marché économique commun dans les Balkans, un processus engagé par la Serbie, l'Albanie et la Macédoine du Nord.

L'intégration des Balkans occidentaux est dans "l'intérêt géostratégique absolu" de l'Union européenne (UE) face à l'influence des autres puissances dans cette région d'Europe, a souligné, lundi à Belgrade, la chancelière allemande Angela Markel.

"Nous, Européens, qui sommes déjà membres de l'Union européenne, devrions toujours garder à l'esprit qu'il y a un intérêt géostratégique absolu pour nous à accepter réellement ces pays dans l'UE", a dit Mme Merkel lors d'une rencontre avec le président serbe Aleksandar Vucic.

"Nous pouvons voir qu'il y a des reculs, il y a aussi l'influence de nombreuses autres régions du monde dans les Balkans", a-t-elle ajouté, en rappelant l'importance géostratégique du rapprochement de ces pays avec l'UE.

La chancelière a également souligné qu'il y a encore "un long chemin à parcourir" pour que ces pays rejoignent un jour l'Union européenne, tout en appelant pour davantage de progrès dans la construction d'un marché économique commun dans les Balkans, un processus engagé par la Serbie, l'Albanie et la Macédoine du Nord.

Mme Merkel effectue lundi et mardi, en Serbie et en Albanie, l'un de ses derniers voyages à l'étranger avant de quitter le pouvoir, après les élections du 26 septembre. Elle rencontrera mardi à Tirana les dirigeants de six pays de la zone, l'Albanie, la Bosnie, le Monténégro, la Macédoine du Nord, le Kosovo et la Serbie, qui sont à des stades divers du processus de rapprochement avec l'UE.

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook