Faits divers
URL courte
Par
5212
S'abonner

Un homme a été touché à la cheville au cours d’une fusillade survenue vendredi 2 octobre, rapporte La Dépêche, précisant que les jours du blessé n’étaient pas en danger. Cet incident est une occasion pour attirer l’attention sur les problèmes des brigades de police travaillant la nuit, d'après plusieurs syndicats policiers.

Une enquête a été ouverte suite à une fusillade qui a fait un blessé vendredi 2 octobre au soir à Albi, dans le Sud-Ouest, relate La Dépêche. Un homme âgé de 19 ans, blessé par balle à la cheville au cours des évènements, a été pris en charge dans un hôpital local pour ensuite être transféré à Toulouse pour une opération, détaille le quotidien. Ses jours ne sont pas en danger.

D’après le média, des coups de feu auraient été entendus dans deux quartiers différents vendredi soir. Après les faits, qui, pour Patrick Batigne, secrétaire départemental du syndicat Alliance police, «ressemblent à un règlement de compte», l’auteur ou bien les auteurs de la fusillade concernant «quelqu'un connu des services de police», ont pris la fuite à bord de deux véhicules.

Renforcer les brigades de nuit

Déplorant une «escalade de la violence dans une ville où les services de Police sont constamment sollicités pour des faits de plus en plus graves», Alliance police, emboîtant le pas au syndicat Option nuit, a demandé que les brigades travaillant la nuit soient renforcées, rapporte La Dépêche.

Une revalorisation de la prime de nuit ainsi que des effectifs supplémentaires sont par ailleurs réclamés par Option nuit.

Lire aussi:

Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et plusieurs centaines de blessés - images
Tags:
Albi, syndicats, fusillade
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook