Faits divers
URL courte
Par
11387
S'abonner

Un SDF de 47 ans a incendié des conteneurs à Valence, dans la Drôme, pour partir en détention car il ne parvenait pas à trouver de logement. Il a été condamné à six mois de prison ferme.

Un sans domicile fixe a mis le feu à des poubelles pour être renvoyé en prison après avoir échoué à trouver un logement, rapporte Le Dauphiné libéré. Les faits ont eu lieu le 1er novembre en plein centre-ville de Valence, dans la Drôme.

Des passants ont donné l’alerte et l’individu a été interpellé par les forces de l’ordre.

Selon le quotidien, le SDF de 47 ans a expliqué son geste: «J’ai appelé le 115 pour trouver un logement. Ils n’avaient pas de place. Il n’y a jamais de place. Du coup, j’ai mis le feu pour retourner en prison».

Il a été jugé le 3 novembre par le tribunal correctionnel de Valence.

Des problèmes de santé en cause

Le média précise que dans le box des prévenus, le sans-abri a raconté comment il s’était retrouvé à la rue. D’après lui, il avait bénéficié en juin d’un placement extérieur après une peine de prison ferme, avec un appartement et un emploi.

«Sauf que je suis épileptique, depuis un accident de moto et j’ai de gros problèmes au dos. Je ne pouvais pas faire le travail», a-t-il dit en ajoutant qu’il avait décidé de partir.

Le quadragénaire avait l’espoir de trouver rapidement un autre logement, mais les démarches sont longues. Il faut attendre «au moins six mois» pour en obtenir un, et «l’hiver arrive», a déclaré son avocate, Lætitia Galland, qui estime que cet incendie «est un appel à l’aide».

Le SDF a alors été condamné à six mois de prison ferme avec mandat de dépôt.

Lire aussi:

Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 replonge sous la barre des 35.000 en 24h en France
Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
Tags:
prison, incendie, SDF, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook