Faits divers
URL courte
Par
Controverse autour de la loi «Sécurité globale» (36)
8323136
S'abonner

Au cours des heurts qui ont suivi la manifestation contre la loi sur la sécurité globale tenue mardi à Paris, des gendarmes ont été attaqués et insultés par la foule et se sont retranchés dans un immeuble. Les images des faits ont été publiées sur les réseaux sociaux.

À la fin de la manifestation du 17 novembre dans la capitale contre la loi de sécurité globale, qui a réuni des centaines de personnes, la situation a dégénéré. Des gendarmes ont notamment été attaqués par des manifestants et pris au piège dans l'entrée d'un immeuble, rapporte un correspondant d’Actu.fr avec une vidéo à l’appui.

​La manifestation sauvage était en effet partie sur le boulevard Saint-Germain, à l'opposé de l'Assemblée nationale, lorsque la situation a dégénéré.

​Les forces de l’ordre étaient en train de disperser la foule agressive lorsqu’elles se sont vues obligées de se retrancher dans le hall de cet édifice.

Les agents ont été insultés et attaqués au pétard, des bombes lacrymogènes ont été alors utilisées pour répliquer aux assaillants.

​Le reporter présent sur place a qualifié la situation de «très tendue».

​Les renforts sont arrivés 11 minutes plus tard et ont permis aux gendarmes de se replier, précise l'agence Visactu.

​La situation est revenue à la normale tard dans la soirée. Des interpellations ont eu lieu.

La cause de la controverse

L'examen du texte sur la sécurité globale a été entamé par les députés le 17 novembre. Des Français sont descendus mardi dans les rues de Paris pour dénoncer cette proposition de loi restreignant, selon eux, la liberté d'expression. Ils craignent que la loi fasse obstacle à ce que les journalistes et citoyens filment les forces de l'ordre déployées pour contenir les rassemblements. Le vote final sur la proposition de loi doit avoir lieu le 24 novembre.

Dossier:
Controverse autour de la loi «Sécurité globale» (36)

Lire aussi:

Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
Caricatures de Mahomet: Daech «prépare des attentats en Europe à Noël», selon un ex-agent du MI6
L’hiver arrive: la France est-elle dans une situation «prérévolutionnaire»?
Tags:
gendarmes, Paris, émeutes, manifestation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook