Faits divers
URL courte
Par
131025
S'abonner

Le rappeur S-pion a été interpellé vendredi 4 décembre à Corbeil-Essonnes en raison des vidéos qu’il a postées sur Instagram. Sur l’une d’elles, il posait avec un sachet rempli d'herbe ressemblant à du cannabis. Il a finalement été remis en liberté, une fois que les policiers ont appris que c’était du cannabidiol, substance autorisée à la vente.

Le tournage d’un clip du rappeur S-pion de Corbeil-Essonnes (Essonne) a été interrompu vendredi 4 décembre par l’intervention de la police qui a interpellé le chanteur pour suspicion de distribution de cannabis, écrit Le Parisien.

Ce sont notamment des vidéos que le rappeur a postées lui-même qui ont poussé la police à cette mesure. Le 24 novembre, l’artiste a mis en ligne sur son compte Instagram une séquence dans laquelle il tient dans la main un long sachet rempli d'herbe qui fait penser à du cannabis. «Les premiers arrivés seront les premiers servis», promet-il à ses fans.

Plus tard, le 2 décembre, une seconde vidéo le montre, selon une source policière, préparer «des petits sachets». L’intervention de la police a eu lieu dans les locaux de l'imprimerie Hélio, boulevard Crété, où se déroulait le tournage d'un de ses clips en présence de quelques dizaines de participants. Le chanteur, qui avait lui-même dévoilé l’adresse, a été interpellé dans le calme, souligne le quotidien.

En garde à vue, le rappeur a expliqué que l'herbe était du cannabidiol (CBD) qui est légal en France et qui, à la différence du tétrahydrocannabinol (THC) aux effets psychoactifs, n’entraîne qu’une relaxation musculaire.

Vidéo de l’interpellation

Remis en liberté,  S-pion a ensuite posté la vidéo de son interpellation et il y a remercié ses fans pour leur soutien.

«On voulait juste fêter la sortie de mon album Sourou 2 mais malheureusement la police est venue m'embarquer en supposant que j'ai distribué de la drogue alors que tout le monde sait que c'est de la CBD SR2», a-t-il expliqué dans le texte qui accompagne la vidéo.

Lire aussi:

Trois roquettes tirées depuis le Liban en direction d'Israël
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Mère immolée à Mérignac: le garde des Sceaux hué au Sénat
Tags:
rappeur, vidéo, drogue, cannabis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook