Faits divers
URL courte
Par
1211
S'abonner

«Je vais mourir»: une femme se noyant dans les eaux glaciales du Doubs a survécu ce lundi matin grâce à deux hommes sans domicile fixe et une joggeuse courant à proximité, relate l’Est républicain. Les circonstances, à savoir celles d’un accident ou d’un acte de désespoir, restent à éclaircir.

Un témoin a fait part auprès de l’Est républicain d’un incident qui a failli tourner au drame ce lundi matin du 14 décembre, vers 10h, en plein centre de la ville de Besançon.

Une femme d’un certain âge a été repérée dans les eaux du Doubs glacé «en grande difficulté», précise le quotidien régional. À ce moment, une joggeuse qui faisait du sport à proximité «a enlevé ses baskets et a carrément plongé dans l’eau»:

«Elle a ramené la dame, mais elles ne tenaient plus. Deux autres personnes se sont mises à l’eau pour les aider à remonter», a expliqué le témoin.

Ces deux individus ont été présentés comme des sans domicile fixe. Au moment de l’incident, ils étaient aux abords des locaux du Service d’accueil et d’accompagnement social (SAAS).

L’eau était glacée

Le témoin en question a quant à lui appelé les pompiers: «Le Doubs était très froid. Moi, j’ai juste mis les mains dans l’eau et je n’arrivais plus à bouger les doigts», confie-t-il.

Il n’est pas précisé si la victime, qui a été conduite à l’hôpital en hypothermie, avait glissé ou bien s’il s’agissait d’un acte de désespoir.

Lire aussi:

Le Drian: «Il est urgent de dire à l'Iran que cela suffit»
«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Tags:
femmes, SDF, Doubs, Besançon, noyade
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook