Faits divers
URL courte
Par
319137
S'abonner

Malgré le couvre-feu, environ 2.000 personnes se sont réunies à Lieuron, en Ille-et-Vilaine, pour participer à une rave party qui a nécessité l’intervention des forces de l’ordre. Selon France Bleu, les gendarmes et les pompiers continuaient toujours de sécuriser les lieux à 9h.

Environ 2.000 personnes ont participé à une fête clandestine dans la nuit du jeudi 31 janvier au vendredi 1er janvier, à Lieuron, en Ille-et-Vilaine, malgré les interdictions liées à la crise sanitaire, rapporte France Bleu.

Selon le quotidien régional, les fêtards sont venus de toute la France voire même de Pologne.

​Sur des vidéos relayées sur le Net, les jeunes s’amusent sans respecter les gestes barrières.

Comme l’a rapporté un correspondant de CNEWS sur place, la fête était toujours en cours ce matin.

​Des forces de l’ordre blessées

Arrivés vers le hangar où organisateurs et participants s’étaient installés, les gendarmes ont fait face à des tensions. Ils ont été caillassés et l’un de leurs véhicules a été incendié. Au total, trois fonctionnaires ont subi de légères blessures.

​Les gendarmes et les pompiers continuaient toujours de sécuriser les lieux à 9h, selon France Bleu.

Lire aussi:

Une rave party de plus de 1.000 fêtards dégénère à Redon: un homme perd sa main - images
Financement libyen: après avoir violé son contrôle judiciaire, Mimi Marchand incarcérée
Deux suppositoires par jour: l’Institut Pasteur de Lille teste un médicament contre le Covid
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Tags:
fête, Bretagne, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook