Faits divers
URL courte
Par
4320140
S'abonner

Nantes et Angers ont vu se dérouler d’importants troubles durant la nuit du Nouvel An malgré le couvre-feu. Des tirs de mortiers d’artifice ont visé des fonctionnaires et de nombreux véhicules ont été incendiés dans les deux villes.

Bien que le couvre-feu soit en vigueur partout dans l’Hexagone, la nuit du réveillon a été agitée dans les villes de Nantes et Angers.

De multiples feux d’artifice ont été lancés par des habitants de Nantes. Lors d’une intervention des pompiers dans le quartier de Malakoff, ils ont visé par un tir de mortier d’artifice, relate France 3 régions en affirmant que plusieurs personnes ont été interpellées.

Comme le précise Ouest-France, dans ce même quartier, dans la matinée du 1er janvier, une vingtaine de carcasses de voitures totalement ou partiellement brûlées ont été découvertes.

Une situation similaire a eu lieu à Angers, où les secours ont eux aussi essuyé des tirs de mortiers d’artifice, ceci en dépit de leur interdiction à la vente décidée par le préfet.

Ouest-France fait par ailleurs état de 41 voitures incendiées à Angers, comme le montre également une vidéo diffusée sur Twitter.

La nuit a été agitée dans d’autres communes des Pays de la Loire. Un pavillon a été incendié et complètement détruit à Saint-Brévin-les-Pins, ce qui a privé une famille de toit pour le réveillon.

Sur l’ensemble de la région, les gendarmes ont donné de nombreux PV aux personnes circulant sans attestation de déplacement.

Lire aussi:

Un policier a mortellement neutralisé un automobiliste à Marseille
«Une menace pour la démocratie»: Emmanuel Macron s’insurge contre les anti-pass sanitaire
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique
Tags:
Nantes, Angers, véhicule, feu d'artifice
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook