Faits divers
URL courte
Par
121137
S'abonner

Un militant radical de la «cause noire», connu des services de renseignement, est soupçonné d’avoir involontairement provoqué l’explosion de son appartement dans le Val-d’Oise.

Une explosion suivie d’un incendie s’est produite ce mercredi 13 janvier dans un appartement d’une résidence située à Saint-Leu-la-Forêt, dans le Val-d’Oise, rapporte Le Point. Selon ses sources, l’incident a été causé par la manipulation de produits chimiques.

Par mesure de précaution, la police a fait évacuer la résidence, et les démineurs ont pu accéder aux logements. L’auteur des faits, grièvement blessé aux mains, est bien connu du renseignement: «C’est un suprémaciste noir, il ne s’en cache pas», relate un fonctionnaire de police cité par le journal.

«Certains évoquent une connotation religieuse en présentant l’auteur présumé comme un membre d'une obédience évangélique. Mais pour les services de renseignements, il présente principalement un profil de "nationaliste noir, qui défend une idéologie de la supériorité des Noirs sur les Blancs"», explique Le Point.

La police judiciaire a été saisie par le parquet de Pontoise, alors que le Parquet national antiterroriste ne s’est pas saisi de la procédure.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Tags:
suprémaciste, explosion, Val-d'Oise, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook