Faits divers
URL courte
Par
31412
S'abonner

Deux organisateurs présumés d’une fête illégale qui avait réuni plus de 130 participants dans un hangar désaffecté à Gennevilliers seront convoqués au tribunal en août 2021 pour mise en danger de la vie d’autrui.

Dans le sillage d’une fête illégale qui avait rassemblé 134 personnes ce 16 janvier à Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine, ses deux organisateurs présumés ont été interpellés, rapporte BFM Paris.

En dépit de la neige et de l’extension du couvre-feu dès 18 heures, les fêtards s’étaient réunis dans un hangar désaffecté situé dans la zone industrielle de Gennevilliers. Pourtant, la fête s’est avérée de courte durée, avec les forces de l’ordre intervenues vers deux heures du matin.

Sur place, les policiers ont saisi le matériel sonore avant de verbaliser les participants pour «non-respect des règles du confinement».

Interpellés et placés en garde à vue, les deux organisateurs présumés ont été ensuite remis en liberté mais ils seront convoqués au tribunal en août 2021 pour «mise en danger de la vie d’autrui», indique BFM TV.

Lire aussi:

Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Un sondage donne la personnalité politique préférée des Français
Tags:
Gennevilliers, France, confinement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook