Faits divers
URL courte
Par
2412764
S'abonner

Un homme de 44 ans a été tué en Savoie par des membres du GIGN visés par les tirs de l’individu. Leur chien a perdu la vie durant l’opération.

Connu pour des troubles psychiatriques, un homme a été abattu par le GIGN lundi 25 janvier à Saint-François-de-Sales, dans le massif des Bauges, relate Le Dauphiné.

Selon le quotidien régional, l’homme de 44 ans, «vraisemblablement suicidaire», s'était retranché chez lui et menaçait sa mère. Des voisins ont donné l'alerte après l'avoir vu déambuler sur son balcon, arme à la main.

Décédé des suites de ses blessures

Des renforts ont été appelés, notamment des négociateurs, puis le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN). Malgré les tentatives pour apaiser la situation, l’homme a fait feu en direction des forces de l’ordre.

Il a ainsi abattu le chien des gendarmes qui devait le neutraliser avant de tirer sur la colonne d’assaut qui a riposté. L’homme est décédé des suites de ses blessures.

L'enquête a été confiée à l’Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN) en vue de s’assurer que les gendarmes ont bien fait usage de leurs armes dans les conditions légales.

Lire aussi:

Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Un sondage donne la personnalité politique préférée des Français
Tags:
chiens, France, Savoie, GIGN
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook