Faits divers
URL courte
Par
51412
S'abonner

Un groupe de malfaiteurs munis d’une hache, d’un marteau et d’un tournevis n’a mis que quelques minutes pour emporter des bijoux pour quelque 500.000 euros à Paris. La Brigade de répression du banditisme de la police judiciaire mène l’enquête, relate Actu17.

Une bijouterie située dans le IIe arrondissement de Paris a été braquée le 26 janvier, vers 18h00, par quatre individus au visage dissimulé qui étaient armés d’une hache et d’un marteau, a annoncé Actu17.

Les cambrioleurs, arrivés sur deux scooters, ont pénétré dans la boutique, alors que les employés se préparaient à la fermer à l’horaire du couvre-feu imposé par la crise sanitaire. Pour entrer, les assaillants ont brisé la porte d’entrée qui était déjà verrouillée.

Les malfaiteurs, casqués et gantés, n’ont mis que quatre minutes pour s’emparer de bijoux en brisant les vitrines et pour forcer les employés et le gérant à ouvrir le coffre-fort. Ils ont ensuite mis leur butin dans des sacs de la société Deliveroo, une stratégie souvent utilisée par les dealers qui pratiquent des livraisons à domicile, pour ne pas attirer l’attention de la police dans le flux de circulation, rappelle Actu17.

Un butin d’un demi-million d’euros

Selon LCI, 10 clients se trouvaient encore à l’intérieur au moment du braquage. Personne n’a été blessé, mais les clients présents dans la boutique seraient sous le choc.

Le montant du butin a d’abord été évalué à 200.000 euros, mais la police parle actuellement de 500.000 euros, note le site.

La Brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne (DRPJ) se charge de l’enquête.

Lire aussi:

Deux voyous filmés alors qu’ils incendient une voiture de police à Mulhouse - vidéo
Ivan Rioufol: «le discours totalement anxiogène» du gouvernement sur le Covid-19 a «abruti» les Français - vidéo
La photo d’un repas proposé dans un Ehpad du Finistère fait polémique
Tags:
joaillerie, marteau, hache, braquage, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook