Faits divers
URL courte
Par
191526
S'abonner

Deux croix gammées ainsi que l’inscription «sale juif» ont été trouvées par un fonctionnaire de la CRS de Vélizy-Villacoublay, début février, sur la porte de son casier. Il a immédiatement porté plainte et, ce jeudi 18 février, une enquête a été ouverte au commissariat de Versailles, informe Le Parisien.

Un policier appartenant à la compagnie républicaine de sécurité (CRS) de Vélizy-Villacoublay, dans les Yvelines, a été victime d’antisémitisme et a porté plainte, relate Le Parisien. Une enquête a été ouverte pour injure et dégradations en raison de la race, l'ethnie ou la religion au commissariat de Versailles.

Début février, ce fonctionnaire a trouvé à côté de son nom sur la porte de son casier les mots «sale juif», ainsi que deux croix gammées.

Alors que le policier de cette CRS prestigieuse, qui est également impliquée dans les escortes du chef de l'État et des hautes personnalités, a porté plainte le 4 février, ce jeudi 18 février une enquête judiciaire a été lancée.

Le ministre de l’Intérieur en est informé

En outre, le média a précisé que le président du Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme a à son tour alerté le ministre de l’Intérieur de cette affaire, souhaitant apporter une attention supplémentaire à cette histoire.

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid au-dessous des 20.000 en France
Crachats, injures, huées: des journalistes de nouveau pris à partie par des anti-pass – images
Réacteur nucléaire «propre»: après l’abandon français, la victoire chinoise
Tags:
Compagnie républicaine de sécurité (CRS), police, Juifs, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook