Faits divers
URL courte
Par
248
S'abonner

Blessé après un pugilat le 9 mars, un exhibitionniste ivre a été évacué vers un hôpital par la police de Toulouse. En route, il a de nouveau montré son sexe.

Des policiers de Toulouse ont été alertés mardi 9 mars peu avant 22 heures d’une bagarre entre un exhibitionniste et un autre habitant près de la gare Matabiau, relate Actu 17.

Cependant, arrivés sur place, les fonctionnaires n’ont trouvé que l’exhibitionniste. Il était blessé après le pugilat et avait besoin d’aide médicale. Les agents ont appelé une ambulance pour le transporter aux urgences.

Il s’exhibe de nouveau

L’intéressé, en état d’ivresse, n’a sans doute pas aimé l’idée d’être escorté par la police. Il n’a «cessé d’insulter l’agent présent à ses côtés dans le véhicule», précise Actu 17.

À son arrivée aux urgences, le blessé s’est de nouveau exhibé devant les policiers qui se sont plaints de son comportement outrageux.

L’exhibitionniste a par la suite été transporté au commissariat et placé en garde à vue.

Exhibitionnisme en France

Selon une note d’information Flash’crim de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) datant de 2019, plus de 560.000 personnes âgées de 18 à 76 ans ont déclaré avoir été victimes d’exhibitionnisme en 2017, «ce qui correspond à 1,3 % de la population française métropolitaine». Cependant, moins de 6 .200 victimes ont été recensées par les forces de sécurité cette année.

L’exhibition sexuelle est passible d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende.

Lire aussi:

«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
Édouard Philippe «porte tout l'échec» du début de quinquennat selon le président des Républicains
Le missile auquel Israël a riposté en frappant la Syrie a explosé près d’une centrale nucléaire
Tags:
exhibitionnisme, Toulouse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook