Faits divers
URL courte
Par
12168
S'abonner

Seules, en mauvaise santé, habituées à garder de l’argent chez elles… Les personnes âgées sont souvent victimes d’agression. Le 10 mars, la police a ouvert une enquête suite à l’attaque contre une octogénaire à Marseille. Après lui avoir fait perdre connaissance d’un coup violent au visage, le suspect a volé son sac à main.

Une femme de 86 ans a été violemment agressée mercredi 10 mars dans le 8ème arrondissement de Marseille, rapporte Actu17.

Les faits se sont déroulés à 19h20 dans le quartier Périer. Alors qu’elle se dirigeait vers la porte de son immeuble, un homme lui a assené un coup violent au visage à l’aide d’un objet. Après que la victime est tombée inconsciente, il a pris la fuite en emportant son sac à main contenant 30 euros en liquide et quelques effets personnels.

C’est l’une de ses voisines qui a découvert la femme allongée au sol. Elle a appelé les secours qui l’ont prise en charge. Souffrant d’un traumatisme crânien et d’une fracture de l’humérus, elle a été transportée à l’hôpital de la Timone. 21 jours d’Incapacité totale de travail (ITT) lui ont été octroyés.

Une enquête a été ouverte.

La question sur l’insécurité des seniors

Les personnes âgées sont souvent victimes d’agression. Dans son article publié sur le portail Cairn.info, le sociologue de l'Institut Paris Région, Tanguy Le Goff, rappelle qu’en 2010 la question de l’insécurité des seniors avait même été placée pour la première fois sur l’agenda politique national à la suite d’un fait divers fortement médiatisé: le double assassinat par 78 coups de couteau d’un couple de sexagénaires de l’Oise au mois de janvier.

Bien que depuis certaines mesures aient été prises, en 2019 5,7 millions de personnes âgées de 14 ans ou plus de France métropolitaine ont déclaré renoncer souvent ou parfois à sortir seules de chez elles pour des raisons de sécurité, soit 11% de la population dans cette tranche d’âge, indique le rapport d’enquête «Cadre de vie et sécurité» 2019.

Ces personnes se rencontraient plus fréquemment dans les territoires fortement urbanisés hors Paris et dans les régions Hauts-de France et Pays de la Loire (14% et 13%). Leur proportion était plus élevée parmi les jeunes et les seniors (13% dans les deux cas) que parmi les populations d’âges intermédiaires (8%-10%).

Des faits récents

Ce problème persiste toujours. Il suffit de se rappeler l’agression de quatre personnes par un homme armé d’un couteau le 7 mars dans la commune de Sartène. Parmi les victimes figuraient un octogénaire. Grièvement blessée, il a été transporté par hélicoptère vers l'hôpital d'Ajaccio, indiquait Corse Matin.

En avril 2020 a par ailleurs eu lieu le meurtre d’un nonagénaire par deux suspects âgés de 31 ans et 22 ans qui avaient incendié tôt le matin une maison de Pontmain (Mayenne). Des mois d’investigation et d’analyses avaient démontré l’origine criminelle de sa mort, le défunt ayant reçu des coups violents avant l’incendie, avait indiqué la procureure de la République Delphine Dewailly, citée par Ouest-France.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
agression, Marseille, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook