Faits divers
URL courte
Par
3173
S'abonner

Quelque 2.000 personnes ont participé ce 14 mars à la marche blanche en la mémoire d’Alisha, une adolescente tuée le 8 mars à Argenteuil par deux élèves scolarisés avec elle.

La marche blanche organisée ce dimanche après-midi à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, a rassemblé plus de 2.000 personnes venues rendre hommage à Alisha, cette adolescente de 14 ans violemment frappée et jetée dans la Seine par deux camarades de classe.

Prenant avec difficulté la parole à la fin de cette triste cérémonie, la maman de l’adolescente a fait part de son immense chagrin.

«Je n’arrive pas à croire ce qu’il m’arrive. Son départ brutal […] m’empêche de dormir […]. J'attends tous les jours que ma fille rentre à la maison», a-t-elle indiqué.

Elle a ajouté que sa fille lui manquait beaucoup et qu’elle se sentait seule.

«On m'a arraché une partie de moi. Plus rien ne sera comme avant», a-t-elle constaté.

Elle a rappelé que sa fille avait des projets et qu’elle avait toute sa vie devant elle pour les réaliser.

«Mais elle a croisé la route de ces assassins», a-t-elle lancé.

Harcèlement à l’école

Selon de premiers éléments de l'enquête, l’adolescente a été rouée de coups par un garçon et une fille de sa classe au lycée Cognacq-Jay à Argenteuil et jetée, alors qu’elle était encore en vie, dans la Seine où elle est morte noyée.

Les deux meurtriers présumés ont été placés en garde à vue et présentés à un juge pour l’ouverture d’une information judiciaire pour assassinat. En raison de leur minorité, ils risquent jusqu’à 20 ans de prison.

Le drame s’est déroulé dans l’après-midi du 8 mars. Selon la mère de l’adolescente, celle-ci était harcelée depuis plusieurs semaines, notamment sur les réseaux sociaux.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
Marche blanche, hommage, meurtre, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook