Faits divers
URL courte
Par
3312
S'abonner

Deux faux policiers ont été placés en garde à vue après être tombés sur un vrai commissaire alors qu’ils organisaient un contrôle des automobilistes dans l’Oise.

Deux hommes s’étaient déguisés en policiers et faisaient passer des contrôles aux automobilistes le 9 avril, à Saint-Leu-d’Esserent, dans l’Oise, rapporte Le Parisien.

Ironie du sort, les fraudeurs ont été percés à jour par un automobiliste qu’ils avaient décidé de contrôler et qui n’était autre qu’un commissaire de police de Creil. Étonné de ne pas connaître ces policiers, d’autant qu’il se trouvait en zone gendarmerie, le commissaire a alors annoncé sa qualité et leur a demandé leurs papiers.

Après avoir relevé leurs identités, il a déposé plainte à la gendarmerie. En garde à vue, quelques jours plus tard, l’un des deux hommes a expliqué avoir toujours voulu rentrer dans la police. Tous les deux risquent jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45.000 d’amende.

Plusieurs incidents par le passé

Il ne s’agit pas d’un premier incident opposant les faux policiers aux vrais agents. En septembre dernier, deux hommes déguisés en policiers à bord d’une voiture équipée d’un gyrophare procédaient aux pseudo-contrôles sur des véhicules dans le Val-de-Marne.

Leur stratagème, qui a de toute évidence permis de piéger plusieurs conducteurs, n’a pas pourtant pris avec le policier qu’ils ont arrêté, qui était hors service au moment des faits. Lors de leur arrestation, les deux individus étaient en possession d’un brassard de police, d’une carte bancaire et de bijoux, selon la préfecture de police de Paris.

​La BAC, c’est moi

En février 2019, un policier de la Brigade anti-criminalité de Marseille qui regagnait sa maison en voiture a été arrêté par trois imposteurs se présentant comme étant eux aussi des policiers de la BAC.

Lorsque le vrai fonctionnaire a révélé son identité et sorti son arme, les imposteurs ont pris la fuite en direction de l’A7. Les fuyards, âgés de 19, 25 et 29 ans, ont fini par être arrêtés par une patrouille de la brigade canine dans le XVe arrondissement de la ville.

Lire aussi:

Moscou réagit aux accusations concernant une cyberattaque contre un pipeline US
Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
En continu: tous les vols vers Tel-Aviv détournés en raison des tirs de roquettes depuis Gaza
Tags:
police, Oise, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook