Faits divers
URL courte
Par
3628147
S'abonner

Une bagarre surprenante s’est produite dans un quartier sensible de Lyon, sur le marché sauvage de la Guillotière, où un homme en a attaqué un autre avec une truelle de chantier.

Très discutée sur les réseaux sociaux, une vidéo montre une bagarre entre deux hommes, l’un d’eux muni d’une truelle de chantier, place Gabriel Péri dans le VIIe arrondissement de Lyon, en plein milieu du marché sauvage de la Guillotière.

Alors que des passants tentent de séparer les deux belligérants, celui armé d’une truelle tente de frapper son adversaire.

Pétition contre la légalisation du marché sauvage

La vidéo a été partagée par le collectif La Guillotière en colère! Pour cette association de riverains, c’est une occasion de plus d’interpeller les élus lyonnais et le préfet du Rhône, quelques semaines après avoir lancé une pétition contre la légalisation du marché sauvage.

Ce marché est «un lieu de rassemblement régulièrement contrôlé par les polices municipale et nationale, qui restent cependant impuissantes face aux problèmes d'hygiène et d'agressions qui en découlent quotidiennement. Il s'agit d'un marché illégal de recèle, qui occupe la totalité de la place, empêchant les riverains de circuler sereinement, de se rendre dans leur habitation ou d'accéder à leur commerce», dit le texte de la pétition.

La question sécuritaire préoccupe les maires

En mars, 22 maires de la métropole de Lyon se sont réunis face «au contexte d'insécurité grandissante» et à «la montée des violences sur le territoire de la métropole de Lyon».

À l'invitation de Laurent Wauquiez (Les Républicains), une réunion de 22 maires a eu lieu à l'hôtel de région pour «poser le constat et engager un travail commun et solide sur la durée pour protéger nos habitants». En cause: la multiplication des bagarres, les guet-apens contre les forces de police et les pompiers, le racket et les agressions à la sortie d’établissements scolaires, les rodéos et des tirs de mortiers, les points de deal ou encore les récentes violences urbaines, selon Lyon Capitale.

Les maires ont ainsi appelé le ministre de l'Intérieur pour qu'il tienne «immédiatement son engagement des 300 policiers supplémentaires et ce, dès cette année 2021 au lieu de l'étalement annoncé sur 3 ans».

Lire aussi:

Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Tags:
bagarre, violences, marché, Lyon Capitale, Lyon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook