Faits divers
URL courte
Par
112219
S'abonner

Un fonctionnaire se trouve entre la vie et la mort après avoir été touché par le tir d’un de ses collègues au cours d’un entraînement dans les Hauts-de-Seine.

Un grave accident s'est produit lors d'un entraînement à Suresnes, dans les Hauts-de-Seine. Un policier du Groupe de Soutien Opérationnel de Paris (GSO 75) a été grièvement blessé par un collègue le 18 juin, rapporte le site Police & Réalités.

Selon le média, son pronostic vital était engagé et il a été rapidement hospitalisé.

L’auteur du tir était en train de manipuler son pistolet de service Sig Sauer quand le coup de feu est parti involontairement en blessant la victime dans le dos, précise la source.

Des cas de «mauvaise manipulation d’arme de poing»

Ce cas n’est hélas pas l’unique drame de ce genre.

En avril 2017, un membre de la brigade des stupéfiants de la Sûreté départementale du commissariat de Mulhouse, dans le Haut-Rhin, est décédé après avoir été touché par un coup de feu accidentel similaire.

En octobre 2017, un major de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de Strasbourg a été tué lors d'un exercice sur l'ancienne base aérienne de Francazal, près de Toulouse.

En 2019, une jeune gardienne de la paix originaire d’Hérimoncourt a été mortellement touchée à la tête par un tir accidentel.

Lire aussi:

Darmanin proscrira les mains courantes pour lutter contre les violences conjugales: «Inutile mais, en plus, dangereux»
La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
Tags:
France, police, hospitalisation, coups de feu, pistolet, entraînements, accident
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook