France
URL courte
11130
S'abonner

Selon le renseignement, on dénombre désormais 25 salles de prière radicales en Île-de-France, 22 dans la région lyonnaise et 13 à Marseille.

Les services de renseignement s'inquiètent de la multiplication des prises de contrôle des mosquées par des imams salafistes, indique une note consultée par RTL.

Selon le document, on dénombre désormais 25 salles de prière radicales en Île-de-France, 22 dans la région lyonnaise et 13 à Marseille. On dénombre par ailleurs 5.000 salafistes en Île-de-France, soit dix fois plus qu'il y a dix ans.

Citant la note, RTL indique que le phénomène s'étend aussi aux villes moyennes. Vitrolles, Alès ou Brest ont vu certaines mosquées passer sous la coupe de fondamentalistes.

"À chaque fois, la stratégie est la même. Un groupe de jeunes perturbateurs conteste l'imam en place, affirme la supériorité des versets les plus radicaux et finit par installer son prédicateur, parfois même à l'occasion de vacances", indique RTL.

Les appels au djihad ne sont jamais directs, ce qui serait illégal, mais certains prêches poussent au radicalisme, estiment les renseignements.

L'Arc-de-Triomphe illuminé pour Charlie Hebdo
© REUTERS / Youssef Boudlal
Début janvier, la France a fait face à une série d'attaques terroristes. Deux djihadistes français, Saïd et Chérif Kouachi, ont fait irruption dans la rédaction de l'hebdomadaire parisien Charlie Hebdo, tuant 12 personnes dont deux policiers. Par la suite, les deux frères Kouachi ont été tués dans l'assaut des forces de sécurité dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) où ils retenaient une personne.

Durant la même période, un autre djihadiste armé, Amedy Coulibaly, a tué une policière à Montrouge (Hauts-de-Seine). Un jour plus tard, il s'est retranché avec une vingtaine d'otages dans un supermarché casher à Paris. Il a été abattu par la police lors de l'assaut. Quatre otages ont péri.

Lire aussi:

Tensions navales au large de la Crimée: à quoi jouent les Britanniques?
L’incident avec la marine russe près de la Crimée filmé depuis le destroyer britannique – vidéo
Au Québec, les mesures sanitaires poussent des expats français à partir, «mais surtout pas en France!»
Moscou met en garde l’Otan contre des conséquences «imprévisibles» après l’incident avec la Royal Navy
Tags:
salafisme, islam, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook