France

MetalTemple: désespérés, les ouvriers menacent de faire sauter leur usine

France
URL courte
0 332
S'abonner

Les ouvriers de l'usine MetalTemple menacent de faire sauter cette entreprise fuméloise afin de faire pression sur la justice et d'obtenir les meilleures conditions sociales possibles pour les futurs licenciés.

En grève depuis cinq jours, les ouvriers de l'entreprise MetalTemple de Fumel (Lot-et-Garonne) menacent de faire sauter leur usine en cas de son liquidation judiciaire, ont annoncé vendredi les médias français.

Entourée de bouteilles de gaz reliées entre elles, cette entreprise — ancien fleuron de l'industrie métallurgique française — abrite une machine de Watt inscrite sur la liste des monuments historiques.

"Aujourd'hui, nous n'avons plus rien à perdre. C'est pour cela que nous avons placé autour du bâtiment qui abrite une machine de Watt une dizaine de bonbonnes de gaz reliées entre elles et prêtes à exploser. Cette machine à vapeur de 1850, classée à l'inventaire des monuments historiques, disparaîtra si nous devons disparaître", a déclaré à l'AFP Claude Garimbay, délégué CGT de MetalTemple.

En redressement judiciaire depuis novembre 2013, l'entreprise a déjà subi des suppressions de postes dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE). Le tribunal de commerce de Chambéry doit statuer lundi sur le projet de reprise proposé par les hommes d'affaires Francis Pozas et Alain Royer. Si l'offre est rejetée, l'usine basée à Fumel depuis 1847 disparaîtra.

Lire aussi:

France: grève du contrôle aérien, 1.800 vols annulés
France: la grève coûte 200 à 400 millions d'euros par jour (Lagarde)
Total: les salariés en grève dans les six raffineries françaises (agence)
France: la première grève nationale depuis le déclenchement de la crise
Tags:
grève, usine, MetalTemple, Fumel, France, Lot-et-Garonne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook