France
URL courte
Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)
0 183
S'abonner

Le co-pilote de nationalité allemande de l'A320 qui s'est écrasé mardi dans les Alpes a réalisé des actions qui peuvent "s'analyser comme une volonté de détruire cet avion", a indiqué Brice Robin, procureur de la République de Marseille, en charge dossier.

Le co-pilote de nationalité allemande de l'A320 qui s'est écrasé mardi dans les Alpes a réalisé des actions qui peuvent "s'analyser comme une volonté de détruire cet avion", a indiqué Brice Robin, procureur de la République de Marseille, en charge du dossier.

Selon lui, "l'interprétation la plus plausible, la plus vraisemblable pour nous est que le copilote, par une abstention volontaire, a refusé d'ouvrir la porte de la cabine de pilotage au commandant de bord et a actionné le bouton commandant la perte d'altitude".

"Il a donc actionné ce bouton pour une raison que nous ignorons totalement mais qui peut s'analyser comme une volonté de détruire cet avion", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse.

Le procureur a livré le nom du copilote, qui a refusé d'ouvrir la porte du cockpit au commandement de bord qui s'était absenté quelques instants. Le copilote qui a "volontairement" crashé l'Airbus A320 s'appelle Andreas Lubitz, il a 28 ans.

"Le copilote était vivant au moment de l'impact", a poursuivi Brice Robin, "Le copilote respirait normalement. Ce n'est pas la respiration de quelqu'un qui fait un infarctus".

Le copilote a gardé le silence jusqu'au dernier moment, selon lui."La tour de contrôle a même demandé à d'autres avions de contacter cet Airbus. Aucune réponse n'est intervenue". "Les alarmes se sont déclenchées pour signifier à l'équipage la descente de l'avion".

Cabine de pilotage d'un Airbus A320. Archives.
© Sputnik . Dmitri Korobeynikov
Le copilote avait "parfaitement la capacité de piloter seul cette avion". Il avait "une centaine d'heures de vol sur cet appareil", a déclaré le procureur de la République de Marseille. "A ce stade rien ne permet de dire qu'il s'agit d'un attentat terroriste".

La mort des passagers "a été instantanée", a dit M. Robin qui a précisé "réfléchir à une requalification de l'enquête", ouverte dans un premier temps pour "homicides involontaires".

"Nous n'entendons des cris qu'à la fin, dans les toutes dernières minutes", a-t-il précisé.

 

Dossier:
Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)

Lire aussi:

Crash de l'A320: des proches des victimes arrivent sur place
Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995
La police biélorusse ouvre le feu, avec des fusils à pompe, sur des personnes criant depuis leurs balcons
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Tags:
crash d'avion, Airbus A320, Germanwings, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook