France
URL courte
5640
S'abonner

«C'est le même Dieu, ce sont des rites qui sont voisins, fraternels», estime le recteur de la mosquée de Paris.

Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) et recteur de la Grande mosquée de Paris, a évoqué hier dans une interview sur Europe 1 la possibilité de récupérer des églises catholiques vides afin d'assurer le culte musulman. Il a ajouté: «C'est le même Dieu, ce sont des rites qui sont voisins, fraternels, et je pense que musulmans et chrétiens peuvent coexister et vivre ensemble».

Sept millions de musulmans vivant aujourd'hui en France, Boubakeur juge nécessaire de doubler le nombre de mosquées (2.500 mosquées existantes et 300 en construction), au besoin en utilisant des églises vides.

Cette proposition a déclenché une levée de boucliers somme toute prévisible. Christine Boutin, la fondatrice du Parti chrétien-démocrate (PCD), a twitté: 

Quelques heures plus tard, la mosquée de Paris envoyait un communiqué de presse aux médias, dans lequel le président du CFCM revenait sur ses propos.

«Suite à notre intervention […] sur Europe 1 dans l'émission de Jean-Pierre Elkabbach et sa question sur l'éventualité de transfert des églises désaffectées en mosquée», écrit-il, «nous avons dit que si le cas s'était parfois posé dans le passé de cession de cette nature, comme à Lille et à Clermont-Ferrand, il n'y a aujourd'hui aucun souhait ni volonté de projet en ce sens».
Et de préciser que «nul n'est fondé à se permettre de parler des églises sinon l'autorité ecclésiale elle-même».

 

Lire aussi:

Dans la peau d'une femme de djihadiste
Plus de 25.000 étrangers dans les rangs djihadistes
Un film américain anti-avortement diffusé par C8 suscite une polémique, deux doubleurs refusant de participer
Une voiture percute une terrasse à Paris, faisant au moins un mort et plusieurs blessés
Tags:
religion, christianisme, islam, Église catholique, Dalil Boubakeur, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook