France
URL courte
Espionnage USA-France (16)
17630
S'abonner

Le Parti socialiste s'est dit consterné par les révélations de Wikileaks concernant l'espionnage des trois derniers présidents français par les Etats-Unis.

"Comment un pays qui place au-dessus de tout les libertés individuelles peut-il les fouler aux pieds? Comment les Etats-Unis, liés par des accords de défense dans le cadre de l'OTAN, ont pu décider d'écouter des chefs d'Etats alliés?", a déclaré le Parti socialiste dans un communiqué.

Dans le document, il est fait également remarquer qu'"il y a dans ces écoutes une paranoïa d'Etat proprement stupéfiante. Ce n'est pas parce qu'on savait ou se doutait, que ces écoutes massives, systématiques et sans contrôle sont tolérables".

François Hollande a convoqué un Conseil de défense pour discuter le fait d'espionnage de la NSA. Le premier ministre, Manuel Vals, ainsi que les ministres des Affaires étrangères, de la Défense et de l'Intérieur, sans oublier les représentants des services secrets, participent à cette réunion.

Les révélations de Wikileaks sur l'espionnage de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande par les Etats-Unis entre 2006 et 2012 ont été publiées le 23 juin et diffusées par Mediapart et Libération.

Dossier:
Espionnage USA-France (16)

Lire aussi:

WikiLeaks: trois présidents français espionnés par les Etats-Unis
WikiLeaks: les documents confidentiels de Sony disponibles en recherche rapide
WikiLeaks: l’empire médiatique de l'Arabie saoudite mis à nu
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Tags:
espionnage, WikiLeaks, Parti socialiste français (PS), Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac, François Hollande, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook