Ecoutez Radio Sputnik
    Yalta, Crimée

    Des parlementaires français attendus en Crimée

    © Sputnik . Taras Litvinenko
    France
    URL courte
    23873
    S'abonner

    Un groupe de parlementaires français se rendra en Crimée cette semaine en dépit de l’avis du ministère des Affaires étrangères, a indiqué Thierry Mariani, député des Français de l’étranger, sur l’antenne d’iTélé.

    — 

    Le député Thierry Mariani qui est l'un des vice-présidents du Groupe d'amitié France-Russie de l'Assemblée nationale, et une dizaine de parlementaires partiront à la fin de la semaine pour la Crimée afin de rencontrer des responsables et des habitants de la péninsule.

    "Moi, je suis persuadé que si la Crimée ne s'était pas rattachée comme le demandaient les habitants de Crimée, à la Russie, aujourd'hui on aurait non seulement une guerre civile dans le Donbass, mais aussi en Crimée", a dit le député.

    Il a évoqué la situation du Kosovo, une région dont l'indépendance n'est pas reconnue par une partie de la communauté internationale. "Si on écoute les Kosovars, écoutez aussi les gens de Crimée", a dit M. Mariani.

    Répondant à la question de savoir s'il s'agissait d'une marque de soutien à Vladimir Poutine, M. Mariani a expliqué que "c'est clairement une marque d'intérêt pour ce qui se passe, et de curiosité".

    Selon le parlementaire, le Quai d'Orsay a été informé de cette visite et n'y est pas favorable. "Vous savez qu'en France, et c'est d'ailleurs une qualité de notre pays, les parlementaires savent prendre leur responsabilité. Et puis, il y a la politique de l'Etat français qui est tout à fait respectable même si on n'est pas toujours d'accord, et puis, il y a aussi ce qu'on appelle la diplomatie parlementaire", a indiqué M. Mariani.

    Lors de leur visite, les parlementaires français vont rencontrer les autorités régionales de la Crimée et de Sébastopol. Ils iront à Yalta pour parler aux habitants et aux touristes.

    Lire aussi:

    Journaliste britannique: la Crimée soumise à un "blocus" de l’Occident
    Crimée: des banques ukrainiennes portent plainte contre la Russie
    Diplomate européen: l'UE admet la possibilité d'un nouveau référendum en Crimée
    Visas Schengen: les Russes ayant séjourné en Crimée discriminés?
    Tags:
    députés, Assemblée nationale française, Thierry Mariani, Yalta, Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik