Ecoutez Radio Sputnik
    Manuel Valls et Stephane Le Foll

    La France va débloquer 600 millions d'euros pour les éleveurs en difficulté

    © REUTERS / Alain Jocard/Pool
    France
    URL courte
    17225

    L'Etat va débloquer plus de 600 millions d'euros en faveur des éleveurs en difficulté, pour les aider à alléger leur trésorerie, et travailler avec les banques en vue de restructurer leurs dettes, a annoncé le gouvernement mercredi, rapporte l'AFP.

    "Nous entendons l'angoisse des éleveurs", a déclaré le Premier ministre, Manuel Valls, lors d'une conférence de presse à l'Elysée, assurant que le gouvernement travaillait sur ces mesures depuis plusieurs mois.

    Les mesures pour l'allègement de la trésorerie comportent 100 millions d'annulations de charges et cotisations, et 500 millions de reports. Il s'agit de reports d'échéance de paiement de l'impôt sur le revenu, de remboursements anticipés de TVA, d'exonérations de taxes foncières, et de mesures liées à la Mutualité sociale agricole (MSA, la Sécu des agriculteurs).

    Pour aide à restructurer les dettes des éleveurs, le fonds d'allégement des charges (FAC) est porté à 50 millions d'euros, contre 8 millions actuellement, a indiqué le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll.

    La Banque publique d'investissement (BPI) pourra garantir jusqu'à 500 millions d'euros de crédit bancaire de trésorerie aux entreprises du secteur de l'élevage pour faire face à l'ensemble de leurs besoins.

    Le plan, décliné en 24 mesures, comprend aussi des "mesures structurelles", a souligné M. Valls.

    Elles portent notamment sur la promotion de la viande française à l'export, le renforcement des contrôles sur l'étiquetage de l'origine des viandes et la diversification des revenus des éleveurs.

    Lire aussi:

    Caen: les éleveurs en colère bloquent les accès au périphérique
    L'Iran convoque l'ambassadeur britannique après l'incident dans le golfe d'Oman
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    Tags:
    éleveurs, Stéphane Le Foll, Manuel Valls, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik