Ecoutez Radio Sputnik
    François Hollande

    Election présidentielle 2017: au revoir M.Hollande?

    © AFP 2019
    France
    URL courte
    Présidentielle 2017 en France (205)
    50742
    S'abonner

    En trois ans, le président français a perdu le soutien de la majorité de ses électeurs, ont constaté les analystes.

    Les électeurs français n'ont pas l'intention de voter pour François Hollande lors de l'élection présidentielle de 2017.

    Selon les résultats d'un sondage réalisé par l'Ifop (institut de sondages d'opinion et d'études marketing français) du 3 au 4 septembre 2015 auprès de 1.002 personnes, seulement 19% des Français sont prêts à soutenir l'actuel président en 2017. Ce qui signifie que si M.Hollande décide de présenter sa candidature dans deux ans il risque de devenir un outsider de cette course électorale.

    En revanche, près de 27% des sondés ont exprimé leur volonté de voter pour Marine Le Pen qui serait ainsi en tête du premier tour des présidentielles.

    Les deux candidats du parti de droite Les Républicains, si ils se présentent, — l'ex-président Nicolas Sarkozy et l'ex-ministre des Affaires étrangères Alain Juppé — récolteraient chacun 25% des voix des personnes interrogées, ont constaté les enquêteurs de l'Ifop.

    Selon le directeur du département Opinion publique de l'Ifop, Jérôme Fourquet, le président actuel n'arrive pas à modifier l'opinion des électeurs en sa faveur, bien au contraire, il continue à céder face à ses concurrents et a de moins en moins de chances d'arriver au second tour de la présidentielle de 2017.

    Il est à noter que François Hollande a perdu le soutien de la moitié des électeurs qui avaient voté pour lui en 2012, ce qui est un signe inquiétant, a fait remarquer M.Fourquet.

    Dans le même temps, Marine Le Pen a su consolider son électorat et attirer de nouveaux soutiens. Ainsi, par rapport à 2012, elle réussit à mobiliser près de 9% de votes supplémentaires.

    Certains experts estiment que ces résultats sont dus aux problèmes économiques en France, notamment au chômage dont le taux ne cesse d'augmenter. Selon Christophe Barbier, rédacteur en chef de l'Express, il semblerait que la France va moins bien que ce qu'espéraient 18 millions d'électeurs qui ont voté pour le Parti socialiste en 2012.

     

    Dossier:
    Présidentielle 2017 en France (205)

    Lire aussi:

    Le Pen: un vrai président lèverait les sanctions contre Moscou
    Sondage: Hollande moins populaire que Sarkozy et Marine Le Pen
    Aux élections départementales, Marine Le Pen répète la présidentielle
    Tags:
    cote de popularité, politique, élections, chômage, économie, sondage, Présidentielle française 2017, Ifop, Alain Juppé, Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Europe, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik