France
URL courte
2124410
S'abonner

La France a besoin d'un dirigeant comme Vladimir Poutine, est persuadé un maire d'arrondissement de Paris.

Владимир Путин, 2011 год
© Photo / Service de presse du Kremlin
Lors de la table ronde "Les relations franco-russes: hier, aujourd'hui, demain", qui s'est déroulée à Paris le 17 septembre, le député les Républicains et maire du XVIe arrondissement de Paris, Claude Goasguen, s'est exprimé à propos  des sanctions antirusses, de la crise actuelle en Syrie et de ses préférences politiques, rapporte Le Figaro.

Face à la menace que représente l'Etat islamique pour le monde entier, il est "absurde" de reprocher à la Russie d'apporter son soutien au gouvernement de Damas, estime M.Goasguen. "Je crois que si les Russes combattent l'Etat islamique, c'est bienvenu. Laisser détruire un gouvernement (syrien, ndlr) c'est laisser faire un cataclysme supplémentaire dans une situation qui est déjà un cataclysme", a-t-il expliqué.

Vladimir Poutine et Hillary Clinton
© AP Photo / Mikhail Metzel, Pool
L'homme politique français a également qualifié "d'absurdes" les sanctions européennes à l'encontre de la Russie et jugé qu'elles nuisaient fortement à l'économie française. "Je ne crois absolument pas à la politique des sanctions. Elles ne portent jamais leurs fruits. Elles ne réussiront pas plus avec la Russie. Et elles se retournent contre nous. Nous en souffrons terriblement. L'intérêt même de la France c'est qu'elles se terminent le plus rapidement possible".

Un Poutine à la tête de la France? Une idée intéressante, a conclu M.Goasguen, en soulignant la ressemblance entre le président russe en exercice et l'ancien dirigeant français Charles de Gaulle. "Il faudrait (en France, ndlr) un homme d'Etat (comme M.Poutine, ndlr) qui s'élève au-dessus des pâquerettes".

Lire aussi:

L'Ukraine sous le poids de ses sanctions
Ukraine: Les Etats-Unis et l'UE prêts à prolonger les sanctions antirusses
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Macron n’inspire plus confiance aux Français et recourt à l’«autodéfense agressive», selon la presse allemande
Tags:
crise syrienne, politique, sanctions, Claude Goasguen, François Hollande, Vladimir Poutine, Paris, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook