France
URL courte
27868
S'abonner

Deux députés, Claude Goasguen (LR) et Meyer Habib (UDI), ont porté brièvement une kippa devant les caméras mercredi, dans les couloirs de l'Assemblée, après l'agression antisémite de Marseille.

​"Je ne suis pas juif, je mets la kippa à l'Assemblée nationale par solidarité. Je comprends la crainte mais il ne faut pas reculer", a tweeté le député de Paris Claude Goasguen.

​Meyer Habib, député des Français de l'étranger, a la double nationalité française et israélienne et est vice-président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), rapporte l'AFP.

​Les deux parlementaires n'ont pas conservé leur kippa dans l'hémicycle. Le règlement de l'Assemblée n'interdit cependant pas formellement aux députés le port de signes distinctifs religieux, a-t-on indiqué de source parlementaire. Mais les députés ne doivent pas troubler l'ordre de la séance.

 

Lire aussi:

Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Tags:
Assemblée nationale française, Meyer Habib, Claude Goasguen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook