Ecoutez Radio Sputnik
    La France a enregistré 600 000 décès

    La France a enregistré 600.000 décès en 2015, un record depuis l'après-guerre

    © AFP 2018 Gerard Julien
    France
    URL courte
    23625

    L'Insee explique cette hausse de 7,3% par rapport à 2014 par les épisodes de canicule, de froid et de grippe qui ont sévi en 2015.

    Jamais depuis l'après-guerre il n'y a eu autant de décès en France. En 2015, 600.000 personnes sont mortes, indique l'Insee, mardi 19 janvier, soit 41.000 de plus qu'en 2014 (+7,3%), notamment à cause de la canicule, des vagues de froid et de l'épidémie de grippe.

    Cette hausse ne s'explique pas seulement par le vieillissement de la population, mais aussi par une progression de la mortalité. Selon l'institut statistique, cette hausse de la mortalité est due à "des conditions épidémiologiques et météorologiques peu favorables".

    Services de santé pour Ebola
    © AP Photo / Markus Schreiber
    Trois épisodes de surmortalité en 2015.

    Les morts ont été plus nombreux chaque mois de 2015 par rapport à ceux de 2014, mais l'Insee identifie trois épisodes de surmortalité. Les trois premiers mois de l'année ont ainsi enregistré 24.000 décès de plus qu'en 2014. L'Insee explique que l'épisode grippal a été long (9 semaines) et de forte intensité, avec un impact relativement sévère sur les personnes âgées.

    L'Insee relève en outre que 2.000 décès supplémentaires ont été relevés en juillet 2015, mois marqué par une canicule, par rapport à l'année précédente. Enfin, 4.000 personnes supplémentaires sont mortes en octobre 2015, "probablement en raison des vagues de froid survenues au milieu du mois", conclut l'Insee.

    Lire aussi:

    Le virus H1N1 fait plus de 1.900 morts en Inde
    La fin de l'épidémie des armes à feu aux USA?
    Onu: le monde doit se préparer à de nouvelles épidémies
    Ebola: la Grèce antique déjà touchée?
    Tags:
    mortalité, grippe aviaire, décès, épidémie, population, démographie, Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik