Ecoutez Radio Sputnik
    François Hollande

    Paris reste ferme face aux nouvelles menaces de Daech

    © AFP 2019 Thibault Camus
    France
    URL courte
    Menace terroriste en Europe (341)
    32320

    Le président français François Hollande a commenté la nouvelle vidéo de l'Etat Islamique, diffusée dimanche.

    Présentant 9 des 10 djihadistes ayant participé aux attentats de Paris en novembre dernier, la vidéo avait été filmée avant les attaques meurtrières quasi simultanées, mais ce n'est que dimanche dernier que les terroristes l'ont mise en ligne. La vidéo contient également des scènes d'exécutions d'otages effectuées par les kamikazes des attentats de Paris qui ont fait plus de 130 morts, une glorification des auteurs de ces attentats ainsi que des menaces adressées à tous les pays de la coalition.

    Commentant la vidéo, le chef d'Etat français a déclaré que rien n'empêcherait la France de poursuivre sa lutte contre le terrorisme. "Aucune menace ne fera douter la France", a-t-il martelé devant les journalistes, en marge d'une cérémonie officielle au palais présidentiel à New Delhi, au deuxième jour de sa visite d'Etat en Inde. 

    "Rien ne nous effraiera, aucune menace ne fera douter la France sur ce qu'elle a à faire dans le combat contre le terrorisme. Ces images ne font que disqualifier les auteurs de ces crimes", a indiqué M.Hollande cité par la francetv

    "Si j'ai pris des mesures pour prolonger l'état d'urgence, c'est bien parce que je sais que cette menace est là et que nous ne céderons en rien, ni sur les moyens de défendre notre pays ni sur les libertés", a-t-il ajouté.

    Dossier:
    Menace terroriste en Europe (341)

    Lire aussi:

    La police malaisienne a intercepté 7 membres de Daech
    La Turquie veut rétablir l'empire, pas combattre Daech
    Pourquoi n'a-t-on pas encore coupé la connexion Internet de Daech?
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Tags:
    vidéo, lutte antiterroriste, terrorisme, djihadisme, Etat islamique, François Hollande, New Delhi, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik