Ecoutez Radio Sputnik
    Racisme: le sondage qui choque la France

    Racisme: le sondage qui choque la France

    © AP Photo / Ariel Schalit
    France
    URL courte
    196941

    Y-a-t-il trop de Juifs en France? Et si votre fille épousait un musulman? Telles sont les questions posées dans un sondage sur racisme en France qui a fait beaucoup de buzz tant pour ses questions que pour ses réponses.

    Le Journal Du Dimanche, qui a fait un résumé des résultats du sondage, l'a qualifié d'"enquête hors norme, par sa nature et son ampleur". L'institut Ipsos a interrogé la population française, notamment les Juifs et les musulmans, pendant 18 mois afin d'étudier les attitudes des Français envers le racisme et la religion. Les résultats ont révélé une France de méfiance, de préjugés et de suspicion.

    Un tiers des sondés ont répondu "oui" à la question "Pensez-vous qu'on peut justifier une réaction raciste", 30% jugent les Juifs "Très soudés entre eux" et 56% disent qu'ils ont beaucoup de pouvoir.

    Environ un tiers disent avoir assisté à des comportements agressifs ou à des violences liées à la religion, alors que 54% des Français considèrent que "l'immigration n'est pas une source d'enrichissement pour la France".

    "Avez-vous déjà été agressé par un musulman?"

    13% ont déclaré qu'il y a "un peu trop de Juifs en France" et 56% ont décrit leur réaction comme "négative" en répondant à la question "Et si votre fille épousait un musulman?" Ce genre de questions provocatrices ont généré des réactions virulentes.

    Les critiques les plus sévères ont été déclenchées par une question demandant si les gens eux-mêmes avaient eu des problèmes (insultes, agressions) avec des communautés religieuses ou groupes ethniques, y compris les Roms, les musulmans et les Maghrébins.

    Les usagers de Twitter, furieux, y compris quelques hommes politiques français de tous bords, ont indiqué que la question non seulement confond l'appartenance ethnique et la religion, mais demande aux gens de faire des suppositions sur l'origine et la religion d'une personne.

    "Etude sérieuse"

    Ariel Goldmann, le président de la Fondation du Judaïsme Français, qui a commandé le sondage à Ipsos, a défendu ce travail en disant que c'était une étude sérieuse destinée à tirer la sonnette d'alarme.

    "Cette étude n'est ni accusatrice, ni généraliste. Elle est une mesure des maux qui nous rongent en tant que Français. Elle est destinée à tous ceux qui veulent combattre les préjugés", a-t-il expliqué.

    M.Goldmann a admis que son organisme avait hésité à rendre les résultats publics, mais que les derniers événements (l'agression vers un enseignant juif à Marseille et l'appel subséquent à enlever la kippa) avaient poussé la Fondation à franchir le pas.

    Lire aussi:

    Sondage: les perceptions et attentes des Français
    Sondage: les Américains ne croient plus en la démocratie
    2015, mauvaise année pour la France selon 81% des Français
    Les juifs de Marseille appelés à enlever la kippa
    Tags:
    communauté musulmane, racisme, musulmans, antisémitisme, sondage, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik