France
URL courte
10511
S'abonner

Face au terrorisme, le gouvernement français envisagerait de permettre aux vigiles des sociétés privées de sécurité de porter sur eux des armes à feu à proximité des sites sensibles.

La place Beauvau est en train de travailler sur un nouveau texte qui autoriserait aux vigiles employés par des sociétés privées de sécurité de porter des armes à feu, informe le journal Figaro.

Cette nouveauté ne concernerait que la protection des sites sensibles. Les vigiles, à leur tour, recevraient une formation en conséquence et seraient rigoureusement contrôlés.

Le projet est encore en germe dans les tiroirs du ministère français de l'Intérieur. Pour le moment, cette pratique n'est appliquée que par les vigiles déployés à la rédaction de Charlie Hebdo.

Cependant, les agents de transport de fonds, engagés également par des sociétés privées, sont actuellement autorisés à avoir des armes à feu sur eux, et cela ne porte apparemment aucun problème.

En ce qui concerne les agents de sécurité et de gardiennage, ils sont déjà autorisés à porter l'arme, à condition d'obtenir un permis accordé par la préfecture de la ville.

Dans le contexte de l'état d'urgence instauré en France suite aux attentats du 13 novembre, le nombre des demandes de ports d'arme a nettement accru. On délibère également sur la demande des syndicats de police d'autoriser les policiers à porter leur arme même lorsqu'ils ne sont pas en service.

Lire aussi:

En France, du matériel flambant neuf pour la BAC
"Armé" de deux gâteaux, un activiste "attaque" le parti Alternative pour l’Allemagne
Pyongyang teste une puissante arme antichar en présence de Kim Jong-un
«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Tags:
terrorisme, vigile, policier, armes à feu, sécurité, Charlie Hebdo, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook