Ecoutez Radio Sputnik
    le prince saoudien Mohammed ben Nayef et  François Hollande

    La Légion d'honneur pour les atrocités saoudiennes?

    © AFP 2018 Stephane de Sakutin
    France
    URL courte
    48353

    Un prince héritier d'Arabie saoudite se voit remettre la Légion d'honneur pour sa lutte contre l'extrémisme. Étonnant, non? Certes, mais ce qui étonne le plus, c'est que ce prince aurait lui-même sollicité la distinction. Une démarche choquante si elle s'avère exacte, estime le député Jérôme Lambert dans un entretien à Sputnik.

    Le prince Mohammed ben Nayef Al Saoud a reçu la plus haute distinction française pour ses efforts déployés au nom de la lutte contre le terrorisme, ce qui a déclenché un flot de critiques et suscité de nombreuses questions sur la manière dont il l'a décrochée.

    "La Légion d'honneur est la plus importante des distinctions françaises. Elle est décernée aux personnalités à qui on veut rendre hommage", explique le député français Jérôme Lambert à Sputnik.

    "Il est aussi d'usage de donner cette distinction à des personnalités étrangères avec lesquelles la France entretient des relations importantes, qui servent d'une certaine manière les intérêts du pays", poursuit-il.

    Concernant le prince saoudien, il est bien difficile de déterminer pour quels services rendus à la France on a pu lui rendre hommage.

    "Ce qui me semble étonnant, c'est qu'on puisse solliciter la Légion d'honneur", ajoute le député. "Solliciter la Légion d'honneur est en soi quelque chose d'étrange, ça relève uniquement du choix de la France. Ce n'est pas la personne qui dit: +Moi, je mérite+".

    Cette démarche s'avère être pour le moins étrange, voire choquante, si elle est confirmée. La Légion d'honneur est la plus haute distinction française et ne doit pas être dévalorisée ni décernée à des personnes qui ne la méritent pas. On ne la reçoit pas si on s'est bien comporté à un moment donné, mais qu'on pose un problème le reste de sa vie, précise l'interlocuteur de Sputnik.

    La France peut certes remercier l'Arabie Saoudite de lui avoir acheté beaucoup de matériel et d'équipement militaires, mais quand on délivre la Légion d'honneur à une personnalité de premier plan d'un pays étranger, on la lui délivre en fonction de tout un ensemble de faits, souligne M. Lambert.

    "Mais je ne sais pas quelles actions ont pu conduire ce prince saoudien à mériter cette Légion d'honneur", confie-t-il.

    Considérer une telle démarche de la France comme un hommage aux prétendus efforts du prince est pour le moins surprenant, alors qu'il s'agit plutôt d'un hommage rendu à de multiples décapitations effectuées jour après jour par le régime saoudien au nom de la charia.

    "Je suis moi-même membre de la Légion d'honneur, officier de la Légion d'honneur", affirme à Sputnik le général Didier Tauzin. "Et je suis scandalisé qu'on délivre la Légion d'honneur à quelqu'un qui décapite une personne tous les jours au nom de la charia, de lois religieuses qui s'appliquent dans ce pays. Je suis scandalisé comme membre de la Légion d'honneur et pour tous mes confrères de la Légion d'honneur", fustige-t-il.

    Selon lui, la diplomatie "économique" ne doit pas salir un ordre national reconnu en France et dans d'autres pays comme éminent.

    Lire aussi:

    Le prince saoudien aurait lui-même demandé sa Légion d'honneur
    Hollande critiqué pour la remise de la Légion d'honneur au prince saoudien
    Sophie Marceau affirme avoir refusé la Légion d'honneur
    Attaque dans un Thalys: Hollande remet la Légion d'honneur aux quatre "héros"
    Tags:
    Légion d'honneur, lutte antiterroriste, terrorisme, Arabie Saoudite, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik