Ecoutez Radio Sputnik
    La Défense invite les jeunes patriotes à chanter leur Marseillaise

    La Défense invite les jeunes patriotes à chanter leur Marseillaise

    © Photo. Capture d'écran: Youtube
    France
    URL courte
    4114

    Un concours d'interprétation de la Marseillaise destiné aux jeunes a été lancé mardi sur YouTube, a annoncé le ministère de la Défense dans un communiqué.

    Intitulé "Chante ta Marseillaise", le concours "vise à réaffirmer les valeurs portées par l'hymne national français en permettant aux jeunes de se le réapproprier", explique le ministère.

    Arrivée de François Hollande et du président égyptien Al-Sissi au palais Qubba en Égypte
    © REUTERS / The Egyptian Presidency
    Les internautes de 18 à 25 ans sont invités à interpréter en vidéo le premier couplet de la Marseillaise, "en français et sans modification des paroles", et à poster cette vidéo sur leur propre chaîne YouTube, avant de s'inscrire sur le site du ministère.

    "Tous les styles musicaux sont acceptés", précise le communiqué, cité par l'AFP.

    Le gagnant du concours remportera "une caméra sportive", le deuxième pourra suivre une formation à la vidéo, le troisième embarquera sur un bâtiment de la Marine pour quelques jours.

    Le concours est ouvert jusqu'au 22 mai et l'annonce des trois gagnants aura lieu le 21 juin.

    En septembre dernier, François Hollande avait annoncé qu'il souhaitait faire de 2016 "l'année de la Marseillaise" à l'occasion de l'Euro de football.

    Le ministère de la Défense va mener pendant l'année une cinquantaine d'actions autour de la Marseillaise "avec la volonté d'entretenir et d'animer les liens indissociables entre la Nation, la Défense et la jeunesse".

    Lire aussi:

    Gilbert Collard : Piquemal dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas
    Le bleu-blanc-rouge qui divise les Français
    La canicule fait ses premiers morts en France
    Tags:
    concours, chanson, patriotisme, La Marseillaise, YouTube, ministère français de la Défense, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik