France
URL courte
Loi Travail (70)
7127
S'abonner

Il semble que la lutte contre la loi Travail touche à sa fin. En mai dernier, la société française était témoin d’une véritable fronde au sein du Parti socialiste (PS), quand un groupe de députés essayait de faire passer une motion de censure. La deuxième tentative a échoué la semaine dernière.

L'échec de la deuxième motion de censure est peut-être encore plus frappant après l'utilisation par le gouvernement de Manuel Valls de l'article 49.3. Que se passe-t-il donc dans les rangs du Parti socialiste?

​Isabelle Bruneau, députée PS, a signé la première motion de censure et a refusé de signer la deuxième, parce que la situation politique a profondément changé. C'est ce qu'elle explique dans un entretien accordé à Sputnik.

"J'ai signé la première motion de censure dans la mesure où j'ai considéré que c'était une arme institutionnelle face à une brutalité institutionnelle qui avait pour but de forcer le premier ministre et la ministre du Travail au dialogue. Nous espérions tous au final qu'il y aurait un dialogue avec le gouvernement, ce d'autant plus que nous avions beaucoup amendé le projet de loi de manière à ce que ce soit un projet de loi de progrès", déclare la députée.

Mme Bruneau indique qu'elle a refusé de signer la deuxième motion de censure "parce que le dialogue était clos". La députée souligne que quand les objectifs ne sont pas atteints, il ne faut pas continuer ses activités.

Elle estime également qu'"il y a des membres du parti qui veulent nous amener dans une direction qui n'était pas celle qu'on nous avait présentée ni en 2012 ni au Congrès du Parti socialiste à Poitiers". Il semble alors qu'il soit difficile de parler d'unité dans les circonstances actuelles.

Dossier:
Loi Travail (70)

Lire aussi:

Hollande: la loi Travail sera votée
Loi travail: la CGT coupe l'électricité des parlementaires socialistes
"Comme si le peuple n’existait pas": la loi Travail au centre de la polémique
Loi Travail: le Sénat adopte une version durcie par 185 voix contre 156
Tags:
loi Travail, motion de censure, Parti socialiste français (PS), France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook