Ecoutez Radio Sputnik
    la France en deuil

    Unie et solidaire, la France pleure les victimes de l'attentat de Nice

    © Sputnik . Ksénia Lukyanova
    France
    URL courte
    Attaque au camion à Nice (111)
    436

    "Massacre", "colère", "atrocité", "morts pour rien"… Tels sont les mots qui résonnent un peu partout en France, et surtout à Nice, deux jours après un massacre qui a choqué l’ensemble de la communauté internationale.

    Après le drame et son lot de douleur vient le temps du rassemblement et du recueillement. Deux jours après le massacre qui a fait 84 morts sur la promenade des Anglais à Nice, des foules se sont réunies sur la Côte d'Azur pour rendre hommage aux victimes.

    S'immisçant entre les ours en peluche et les bouquets de fleurs, la correspondante de Sputnik Ksénia Lukyanova s'est rendue sur la célèbre artère qui longe la plage afin de parler avec des Niçois.

    "Ce monsieur avait des enfants. Comment a-t-il pu se permettre de foncer dans la foule et de tuer des innocents?! C'est pas possible. Je trouve ça vraiment atroce!", s'exclame une des personnes présentes, très émue.

    les Niçois en deuil
    © Sputnik . Ksénia Lukyanova
    les Niçois en deuil

    Les autres expriment aussi leur compassion envers les Niçois et les familles endeuillées, condamnant fermement cet acte empreint de lâcheté et de faiblesse.

    "Avec beaucoup d'émotion, je suis venue ce matin ici. J'ai pas trouvé de fleurs, mais j'ai apporté une peluche pour les enfants qui n'ont pas retrouvé leurs parents".

    "Il faut soutenir tous ces gens qui sont dans le malheur".

    Pourtant, au-delà de la tristesse et des larmes, des critiques fusent contre les autorités et les services de sécurité qui étaient prévenus à l'avance de possibles attentats.

    "La justice est nulle"

    "Il (François Hollande, ndlr.) n'est pas digne d'être président"

    Le deuil national n'est pas chose courante en France. Toutefois, il a déjà été décrété à deux reprises ces derniers mois: lors de la tuerie de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, ainsi qu'après les attentats du 13 novembre 2015. C'est donc la troisième fois en 18 mois que la France connaît un tel deuil.

    Dossier:
    Attaque au camion à Nice (111)

    Lire aussi:

    Colère des internautes après le maintien d'un feu d'artifice près de Nice
    Le tueur de Nice avait repéré les lieux avec le poids lourd les 12 et 13 juillet
    Attentat de Nice: deux nouvelles interpellations, un homme et une femme
    Attentat de Nice: la police nationale était-elle présente en nombre suffisant?
    Tags:
    attentat, deuil national, Nice, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik