France
URL courte
Prise d'otages dans une église de Haute-Normandie (23)
491714
S'abonner

Cinq jours après l'assassinat d'un prêtre dans une église de Rouen par deux djihadistes, l'émotion reste vive en France, où des chrétiens et des musulmans ont franchi dimanche les portes des églises pour prier ensemble à la mémoire du père Jacques Hamel.

Les Français ne se sont pas laisser diviser par les religions. De Nice à Lille, dans un élan solidaire des chrétiens, des juifs et des musulmans se sont réunis dans des églises pour un moment de recueillement et de prière.

A Rouen, la cathédrale était pleine à craquer. Près de 2.000 fidèles, dont au moins une centaine de musulmans, ont assisté à la vibrante homélie de l'archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun.

Temps fort de la cérémonie, le rituel du geste de paix, au cours duquel catholiques et musulmans se sont serrés dans les bras les uns les autres. Tête nue, Mgr Lebrun est descendu de l'autel pour embrasser les responsables musulmans alignés dans le chœur. Il a ensuite fait de même avec les trois sœurs qui étaient présentes au moment de l'attentat.

A Bordeaux, environ 200 personnes ont célébré à l'église Notre-Dame "un moment de recueillement et de prière".

"C'est un moment important où toutes les religions doivent se réunir pour affronter cette aberration", a déclaré à la presse l'imam de la mosquée de Bordeaux, Tareq Oubrou.

"J'accueille avec reconnaissance les membres de la communauté musulmane qui ont voulu manifester leur compassion et leur réprobation entière des actes si souvent commis au nom de leur foi et qui n'ont rien à voir avec leur foi", a déclaré le père Jean Rouet, vicaire général du diocèse de Bordeaux, avant d'inviter les fidèles à "entrer dans l'eucharistie chacun à sa façon".

A Nice, une dizaine de responsables religieux musulmans se sont rendus à l'église Saint-Pierre-de-l'Ariane.

"La mort du prêtre Hamel nous donne une responsabilité et un devoir historique de continuer son œuvre de paix ", a déclaré à l'AFP Otmane Aissaoui, imam de la mosquée Arrahma.

A Paris, des musulmans ont trouvé évident de répondre à l'appel, lancé par le Conseil français du culte musulman (CFCM), à assister aux messes dominicales.

A Clermont-Ferrand, une messe en hommage au père Hamel s'est déroulée en présence des représentants des confessions protestante, anglicane, juive et musulmane, cette dernière délégation conduite par Karim Djermani, secrétaire général de la grande mosquée de Clermont et l'imam Hocine Mahdjoub. Au total, 400 personnes ont assisté à la messe.

A Saint-Denis de La Réunion, plus de 2.000 personnes, souvent vêtues de blanc, ont également répondu à l'appel.

Dossier:
Prise d'otages dans une église de Haute-Normandie (23)

Lire aussi:

Daech égorge un prêtre: indignation et solidarité sur la Toile
Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Près de 8.000 nouveaux cas de Covid-19 et 499 décès en France en une journée
Tags:
catholique, prêtre, hommage, chrétiens, attentat, musulmans, Attaque de Saint-Etienne-du-Rouvray, Mgr Dominique Lebrun, Jacques Hamel, Rouen, Bordeaux, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook