Ecoutez Radio Sputnik
    Calais

    Un tribunal français refuse de fermer les stands d'alimentation dans la Jungle de Calais

    © REUTERS / Regis Duvignau
    France
    URL courte
    9213

    Un tribunal français a rejeté une demande de fermer 72 restaurants et boutiques dans le camp de migrants de Calais, alors que la préfecture affirme qu'elle poursuivra inspections et actions en justice contre ce qu'elle appelle une économie souterraine dangereuse.

    Le tribunal de Lille a rejeté vendredi la demande de la préfecture du département du Pas-de-Calais de fermer les boutiques et les stands d'alimentation dans la Jungle de Calais, que des organisations humanitaires qualifiaient de bouée de sauvetage pour les migrants, rapportent des médias français.

    La préfecture a pour sa part déclaré que les installations ne respectaient pas les règles d'hygiène, présentaient un risque d'incendie et étaient une source de désordre public.

    Le gouvernement français fournit des repas gratuits, mais pas assez, selon des groupes d'aide aux migrants.

    La décision intervient alors que deux organisations de bienfaisance locales soutenant les migrants ont signalé une augmentation importante de la population totale du camp.

    Selon un recensement effectué par l'Auberge des migrants et Help Refugees entre le 6 et le 9 août, quelque 2.000 migrants sont arrivés dans le camp en juillet, ce qui représente une augmentation de la population de 29%, laquelle s'élève désormais à 9.106 personnes.

    Le surpeuplement du camp a augmenté le risque d'incendie et a généré des tensions dans les files d'attente devant les douches et les stands de distribution de nourriture, selon les deux organisations d'aide aux migrants.

    "Nous proposons vainement l'ouverture d'un dialogue réel, Etat, associations, représentants des réfugiés. M.Cazeneuve court le Midi pour féliciter les pompiers qui combattent les incendies. Mais c'est bientôt dans le Nord que l'embrasement pourrait se produire", a indiqué l'Auberge des migrants sur Facebook.

    Lire aussi:

    Maire de Menton: c’est Vintimille qui peut devenir un Calais
    Après Calais, Vintimille: situation chaotique à la frontière franco-italienne
    Hollande: les accords franco-britanniques pour Calais maintenus
    La police française utilise du gaz lacrymogène contre les migrants près de Calais
    Calais: nouvelles intrusions de migrants sur la rocade portuaire
    Tags:
    magasin, Jungle de Calais, tribunal, migrants, Calais, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik