Ecoutez Radio Sputnik
    Calais

    Cazeneuve à Calais pour poursuivre le démantèlement de la "jungle"

    © AFP 2017 PHILIPPE HUGUEN
    France
    URL courte
    Jungle de Calais (30)
    19717115

    Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, attendu ce vendredi à Calais, annonce dans une interview au quotidien Nord Littoral la poursuite du démantèlement du camp des migrants de Calais ainsi que des renforts policiers et la création de places d'hébergement.

    "Nous avons déjà procédé au démantèlement de la zone sud (…) et nous avons déjà commencé celui de la zone nord (…) Mon intention est bien de poursuivre avec la plus grande détermination. Cela doit se faire par étapes, en commençant par créer davantage de places d'hébergement en France pour désengorger Calais", déclare notamment le ministre.

    Bernard Cazeneuve ne fixe pas de calendrier et dit attendre la décision du Conseil d'Etat, saisi à la suite d'une décision de justice qui refuse à l'Etat de supprimer les petits commerces et lieux de restauration situés à l'intérieur du plus grand bidonville de France.

    Le ministre de l'Intérieur veut accompagner le démantèlement du camp de Calais par la création de places d'accueil et d'hébergement supplémentaires pour offrir une solution aux migrants, une politique déjà mise en place depuis plusieurs mois.

    La maire de Calais a clairement mis en doute l'efficacité d'un tel processus: "l'expérience a été faite dès le début de cette année (allusion au démantèlement de la zone sud, ndlr) et on a doublé le nombre de migrants. Cela veut dire que, si on accepte cette situation et bien dans 6 mois, ce n'est pas 9.000 migrants, c'est 15.000 migrants que l'on aura. Vous comprenez que le ministre de l'Intérieur doit faire face seul à ses responsabilités", a-t-elle lancé.

    "Nous sommes déterminés tous à demander ce démantèlement mais pas de la façon dont il semble l'annoncer ou la façon dont c'est annoncé dans la presse", a-t-elle insisté, se référant à une action des acteurs socio-économiques du Calaisis lundi matin, prévoyant de bloquer l'autoroute autour de Calais pour réclamer ce démantèlement.

    Le ministre de l'Intérieur doit rencontrer vendredi après-midi les responsables de ce collectif, ainsi que les élus locaux, dont Mme Bouchart, et les forces de l'ordre.

    La population de la "Jungle" de Calais s'élève à 6.900 personnes selon la préfecture, quelque 9.000 selon des associations, soit une augmentation de 50% depuis la mi-juin.

     

    Dossier:
    Jungle de Calais (30)

    Lire aussi:

    Les enfants seuls à Calais en voie de disparition
    Calais: "Toutes les nuits les migrants prennent d’assaut la rocade"
    Un tribunal français refuse de fermer les stands d'alimentation dans la Jungle de Calais
    Calais et sa "Jungle": "C’est devenu la poubelle de la France"
    Tags:
    Bernard Cazeneuve, Calais, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik