Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron, ex-ministre français de l'Economie

    Les véritables raisons de la démission d'Emmanuel Macron

    © REUTERS/ Gonzalo Fuentes
    France
    URL courte
    5212480559

    "Aujourd'hui, j'entre sur le terrain du combat pour la construction d'une nouvelle offre politique de progrès", raconte l'ancien ministre de l'Economie Emmanuel Macron. Quels projets entretient-il et pourquoi a-t-il fait ce choix?

    La démission de M.Macron fait couler beaucoup d'encre et les pronostics quant à ses projets ultérieurs vont bon train. A-t-il fait défection en laissant vide le siège du ministre de l'Economie? Il est d'un avis tout autre.

    "Déserter, c'est quitter le champ de bataille. Des batailles, j'en ai menées au sein du gouvernement. J'en ai perdu et j'en ai remporté", affirme-t-il dans un entretien au Journal du Dimanche.

    "Aujourd'hui, j'entre sur le terrain du combat pour la construction d'une nouvelle offre politique de progrès", poursuit-il.

    Il ne se soustrait pas à ses obligations et dit obéir à un devoir de cohérence. "Je veux proposer et rassembler. C'est pour cela que je suis sorti du gouvernement", souligne M.Macron, qui affirme n'avoir jamais arrêté d'essayer, de proposer, de pousser. Il ne construit pas sa démarche dans le rejet de ces années durant lesquelles il a conseillé et exécuté des réformes au sein du gouvernement.

    Mener à terme les choses, voilà la recette pour le gouvernement qui ne satisfait pourtant pas toujours à ce critère, à en juger par la politique menée jusqu'ici.

    "Si l'on veut réussir, on ne peut pas faire les choses à moitié, et malheureusement on a fait beaucoup de choses à moitié!", estime l'ancien ministre. "Le choix a été fait de ne pas engager une deuxième étape des réformes économiques comme je le proposais avec la loi Noé. Nous avons eu une autre divergence après les attentats et un dissensus sur la déchéance".

    Qu'aurait-il changé s'il en avait eu l'occasion? Il aurait souhaité qu'on aille plus loin sur la politique européenne, et il a exprimé les désaccords de manière apaisée dès le début.

    "J'ai été appelé au gouvernement par un président qui connaissait mes convictions et je ne les ai jamais dissimulées. Je suis constant dans mon comportement".

    Le président Hollande n'a d'ailleurs pas encore annoncé s'il sera candidat ou non à sa propre succession.

    "Je ne sais pas ce que fera le président de la République. Ma logique ne repose pas sur les questions de personnes. Il est très lucide et il a le sens des responsabilités, et je pense que son choix n'est pas fait. Mais le sujet pour moi est seulement ce que je crois bon pour notre pays", résume M. Macron.

    Lire aussi:

    Emmanuel Macron brouille-t-il les pistes ?
    "Honnêteté oblige": Macron dévoile les particularités de son non-socialisme
    Quand Emmanuel Macron est En Marche vers le Puy du Fou
    Macron s’échappe sur la plage pour "lire, écrire et penser"… avec des nudistes
    Tags:
    élection présidentielle, politique, gouvernement, démission, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik