Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Macron en banlieue: "On a fait trop de promesses"

    © REUTERS/ Philippe Wojazer
    France
    URL courte
    782196

    Le désormais ex-ministre de l’Économie dénonçait lundi à Bobigny, lors de son premier déplacement en banlieue, le "clientélisme" et les trop nombreuses "promesses" et "concessions" selon lui, faites par le passé aux habitants des quartiers populaires. Il appuie là où ça fait mal.

    "Pour avoir le soutien (des populations, ndlr), on a expliqué qu'on allait protéger tel ou tel intérêt, qu'on allait accepter des choses qui ne sont pas conformes aux lois de la République", a déploré Emmanuel Macron. "Je ne ferai pas de promesses. Je vais d'abord écouter, je ferai ensuite des propositions", car, en banlieue, "on a fait trop de promesses, parfois aussi trop de concessions et dans les deux cas bien souvent par clientélisme", a déclaré l'ancien ministre de l'Économie lors d'une visite au Campus des métiers de l'entreprise à Bobigny (Seine-Saint-Denis).

    Surtout, à trop promettre, "on crée de la déception ou de la séparation, donc l'approche que je vais avoir c'est d'abord une approche d'écoute, d'humilité", a poursuivi M. Macron.

    Si de tels procédés sont en général couvertes par les intéressés d'un voile pudique, elles n'en sont pas moins monnaie courante. À coups de transports publics gratuits ou de crèches grand luxe, à coups de subventions aux associations de quartier, sportives, culturelles ou aux buts plus flous, de nombreux édiles achètent suffrages et paix sociale dans leur commune. Sputnik reviendra d'ailleurs sur ces pratiques.

    Il y a une semaine, Emmanuel Macron démissionnait du Ministère de l'Économie pour se consacrer à son mouvement politique, En Marche qui compte aujourd'hui 75.000 sympathisants. Il n'a toutefois pas dévoilé ses intentions quant à l'élection présidentielle de 2017. 

    Lire aussi:

    Emmanuel Macron brouille-t-il les pistes ?
    Hollande ou Macron à la présidentielle 2017? La France dit Macron!
    #JoueLaCommeMacron: un ministre pas si socialiste…
    "Honnêteté oblige": Macron dévoile les particularités de son non-socialisme
    Quand Emmanuel Macron est En Marche vers le Puy du Fou
    Tags:
    élection présidentielle, économie, Emmanuel Macron, Bobigny, Seine-Saint-Denis, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik