France
URL courte
79282
S'abonner

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault regrette que Vladimir Poutine ait renoncé à se rendre en France pour parler de la Syrie.

Après les avoir soufflé le chaud et le froid puis émis des critiques virulentes à l'égard de Moscou, Paris se met à regretter le report de la visite du président russe.

« Nous étions favorables à discuter avec Vladimir Poutine de la situation en Syrie. C'est la proposition qui lui avait été faite. Il devait aussi venir pour inaugurer une exposition, une église orthodoxe… Il a refusé de venir parler de la Syrie. Et ça, je le regrette », a déclaré le chef de la diplomatie française à l'antenne d'Europe 1.

Vladimir Poutine devait se rendre à Paris le 19 octobre prochain. Dimanche, François Hollande s'est interrogé sur la nécessité d'une rencontre avec le président russe. Jean-Marc Ayrault a quant à lui assuré que si une telle réunion avait lieu, elle devrait porter sur la Syrie.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a annoncé le 11 octobre que le président russe avait annulé sa visite à Paris en raison de la modification du programme des événements prévus à Paris.

Le président russe a toutefois déclaré qu'il était prêt à visiter la capitale française au moment qui arrangerait François Hollande.

François Hollande et Vladimir Poutine. Archive photo
© AP Photo / Alexander Zemlianichenko
Auparavant, la Russie a mis son veto à une résolution présentée par la France à l'Onu qui appelait à une cessation immédiate des bombardements à Alep. Avant le vote, François Hollande avait estimé qu'un pays qui opposerait son veto « serait discrédité aux yeux du monde ». La Russie a proposé son propre texte à l'Onu, mais il n'a pas recueilli le nombre de voix nécessaires.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

En France, le crime de la rue devient le quotidien?
Alerte radioactive sur un vol d’Air France à New Delhi
Des Français luttant contre Daech en Syrie soutiennent les employés d'Air France
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Tags:
visite, Jean-Marc Ayrault, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Moscou, Syrie, Paris, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook