Ecoutez Radio Sputnik
    Les agriculteurs français

    Un agriculteur français sur trois gagne moins de 354 euros par mois

    © AFP 2017 Philippe Desmazes
    France
    URL courte
    321405524

    Les agriculteurs français traversent une période extrêmement difficile. Selon les chiffres fournis par la sécurité sociale agricole, un agriculteur sur trois déclarant ses revenus réels a réussi à gagner moins de 354 euros par mois en 2015.

    Alors que, selon les chiffres de la sécurité sociale agricole, un agriculteur français sur trois déclarant ses revenus réels a réussi à gagner moins de 354 euros par mois l'année dernière, le revenu de solidarité actif (RSA) était pourtant de 524 euros depuis septembre 2015 pour finalement atteindre 535 euros en septembre dernier.

    « C'est ce qui reste à l'agriculteur pour vivre. S'il a des réserves, il va taper dans ces réserves et s'il n'a pas de réserves, il emprunte à sa banque pour passer ce cap difficile. C'est le revenu moyen des agriculteurs l'an dernier, attention! Et cette année, ça sera encore pire parce qu'on parle bien des chiffres des campagnes écoulées. La campagne 2016 n'étant pas finie, on aura des chiffres encore pires que ça », indique le président de la Coordination rurale nationale Bernard Lannes dans un entretien accordé à Sputnik.

    Bernard Lannes souligne que l'agriculture française est actuellement dans un crise qu'elle n'avait pas vu depuis 1956! Des marchés très bas, mais également un bilan frappant en matière de maladies et de climat.

    « Nous, la Coordination rurale, on a demandé que l'Etat injecte 500 euros par hectare sur toutes les exploitations en grande difficulté juste pour leur permettre de relever la tête. Mais après, il faut que la France (mais surtout l'Europe) remettent de la régulation et ne nous laissent pas face au libre marché parce que nous avons des coûts de production beaucoup plus élevés que les autres pays », déclare l'interlocuteur de Sputnik.

    Ainsi, comme l'indique Bernard Lannes, c'est tout un système qui risque de s'écouler. Les agriculteurs sont intégrante de l'économie ce qui signifie que la résolution de leurs problèmes est indispensable pour le fonctionnement des autres domaines.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    La levée de l'embargo russe, une priorité pour les agriculteurs européens
    Des agriculteurs en colère installent une ferme en plein Bruxelles
    France: la grogne des agriculteurs ne s'apaise pas
    Des agriculteurs en colère encerclent Vannes
    Tags:
    agriculture, France, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • ursus_theilax
      200 ha en Sibérie chacun !

      Après un grand convoi de tracteurs et de vaches qui laissent les dettes au Flanby de Lactalis ...
    • Expert Jacques BELLE
      Le problème des retraites en France c'est THE BIG DEAL à venir ... pour l'instant personne n'en parle. C'est le château de cartes qui s'effondrera au premier souffle comme les maisons de 3 petits cochons.
      "Les modernes ont intérêt à se hisser sur les épaules des anciens" disait , je crois, Fontenelle. Là je crie "casse pipe" ... mais évidemment je ne suis pas philosophe je suis plutôt pour de la realpolitik.
    • Terminagay
      Si j'ouvre un bistrot et que ca ne marche pas ,personne ne va pleurer et personne ne m'aidera !
      Ils n'ont qu'a changer de métier !
    • selenaondirignee
      On est dans l'absurdité totale, les gens qui produisent la nourriture, meurent de faim, alors que de parfaits inutiles (je ne citerai pas de fonction, tout le monde devinera parfaitement), gagent des fortunes.

      Le règne de la médiocrité, fait par des médiocres, pour des médiocres, les autres, sont leurs serviteurs.
      Tiens, on dirait que le NOM qui est censé ne pas exister, commence à prendre forme.
    • selenaondirignee
      La France est le pays de l'agriculture et l'art, de l'artisanat et de l'esprit.

      Quand on voit l'état des intellectuels (autant l'esprit que le niveau culturel), le parfum anglo-saxon des artistes, la disparition de l'artisanat, même du luxe (comme la dentelle, mais aussi le savon de Marseille, dont il ne reste plus qu'une seule fabrique) et l'agriculture qui sombre dans le néant, il n'y a plus de France.

      Le modèle américain est une plaie infecte qui a détruit toutes les cultures à travers la planète.
      L'ennui est que ces colons, venaient d'Europe...le boom rang serait il en train de nous revenir en pleine figure ?
    • avatar
      frederic.poinsarden réponse àTerminagay(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Terminagay, je crois sincerement que votre reflexion est incompléte. Considérer les produits agricoles , dont une grande partie est utilisée pour l'alimentation, comme une arme pour déstabiliser un pays...
      Pourquoi la Russie utilisé astucieusement les sanctions pour "stimuler" la production interne" qui plus est "bio". Pourquoi Monsanto interdit que nos paysans ne puissent faire leurs propres semences....& oui il y a une loi maintenant.
      Nous irons tout au mac'do pour après enrichir les industries pharmaceutiques qui régulerons scientifiquement les populations "récalcitrantes" par exemple parmi tant d'autres
    • avatar
      Sandanen réponse àTerminagay(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Terminagay,
      OK ! Mais si tous les agriculteurs changent de métier... on mange quoi ?
      Du Soleil Vert ?
    • avatar
      arboretum
      Attendez qu'ils signent le TTPI ... parce que c'est ce qu'ils feront !!! Nous n'aurons plus d'agriculteurs ..;et nous serons obligés de manger leurs merdes ....s'il y auras le moyen économique de la faire ......vu comment vont les choses!!
      L'Europe est un désastre total sauf pour nos nantis !!
    • avatar
      mc4
      quand on voit la taille et l'aspect recent des tracteurs ( sur la photo , mais aussi ce que l'on a vu sur toiutes les images ) , on comprend difficilement d'aussi faibles salaires ...;
      faut il supposer que la priorité est donnée aux investissements ? ou doit on penser que ces 354 euros ne sont que ...la partie declarée ?
    • avatar
      mc4en réponse àSandan(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Sandan,
      j'ai moi l'impression que les agriculteurs ne sont plus des producteurs de nourriture , mais des producteurs , sous contrsts , de matières premières pour l'industrie alimentaire ... et c'est surement là tout le probleme !
    Afficher les nouveaux commentaires (0)