Ecoutez Radio Sputnik
    Un policier à Paris

    Des islamistes radicaux dans les rangs de la police parisienne

    © REUTERS / Benoit Tessier
    France
    URL courte
    26328
    S'abonner

    La police parisienne compte 17 agents radicalisés recensés entre 2012 et 2015. Y aurait-il d’autres extrémistes non signalés? Les ministères de la Défense, de l’Intérieur et de la Justice n’ont pas non plus été épargnés par le fléau.

    Il s'est avéré qu'en 2012 et 2015 la police de proximité de l'agglomération parisienne comptait pas moins de 17 extrémistes, apprend-on dans le livre de deux journalistes Eric Pelletier et Christophe Dubois, intitulé « Où sont passés nos espions », mis en vente ce mercredi.

    Les auteurs du livre se réfèrent notamment à une note de la Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP) datant du 9 décembre 2015.

    Ces radicalisés sont des « jeunes, entrés dans la police au milieu des années 2000 et issus d'un concours interne, nombre d'entre eux étant d'anciens adjoints de sécurité, les emplois jeunes de la police », d'après les écrivains. Quatre des 17 policiers radicaux ont été de jeunes convertis.

    Les journalistes précisent en outre que le nombre de policiers radicalisés avait connu une augmentation en 2014, ce qui coïncide notamment avec la création du « califat » proclamé par les terroristes de Daech sur les territoires contrôlés en Syrie et en Irak.

    Cependant, la police de la capitale française n’est pas seule à être affectée par le mouvement extrémiste. Des islamistes radicaux occupent également des postes au sein des ministères de la Défense, de l’Intérieur ainsi que de la Justice.

    "Pour l'ensemble des ministères régaliens — Défense, Intérieur et Justice — nous dénombrons une centaine de cas de radicalisation", apprend-on du livre.

     

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    À Paris la police fait exploser sa Porsche par mesure de «sécurité»
    Attentats de Paris: la police belge manque de démasquer les terroristes en amont
    Voiture de police incendiée à Paris: un Américain mis en examen
    Tags:
    radicalisation, livre, extrémisme, police, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik