France
URL courte
13155
S'abonner

L’ex-ministre de la Justice Christiane Taubira devait présenter son nouvel opus à Lyon. Mais au dernier moment la mairie a refusé de l’accueillir, prétextant que la salle était trop petite pour les 450 personnes préinscrites. Mais la vraie raison pourrait en être tout autre…

Suite à la sortie du livre « Nous habitons la Terre », son auteur Christiane Taubira, ancienne garde des Sceaux, a demandé à la mairie de la ville de Lyon de mettre à sa disposition une salle municipale. Au départ, la demande de Mme Taubira a été approuvée et un local municipal, la librairie du Tramway, lui a été accordé.

Mais au tout dernier moment, les arrangements ont été annulés et Christiane Taubira, connu pour son soutien au candidat à la présidentielle Benoît Hamon, a essuyé un refus de la part de la municipalité, selon le quotidien Le Progrès.

La raison officielle de ce revirement soudain est d'ordre logistique: en un jour et quelques heures seulement plus de 450 personnes se sont inscrites pour assister à la rencontre autour de la sortie du livre. Devant cet afflux massif, les organisateurs ont demandé à la mairie de mettre à leur disposition la salle des Rancy, l'une des Maisons des jeunes et de la culture (MJC) lyonnaises, mais la mairie a opposé son véto, prétextant un manque de place.

Mais au sein de la mairie, on avance un tout autre prétexte, politique celui-là : la rencontre à l'occasion de la sortie du livre a été considérée comme un meeting en faveur du candidat à la présidentielle Benoît Hamon, même si l'ex-ministre de la Justice ne fait pas partie de son équipe de campagne. De peur que cette rencontre avec les lecteurs ne se transforme en meeting du soutien de Benoît Hamon, la municipalité a refusé de donner son accord.

Selon le porte-parole de la mairie, cité par les médias français, vu le « soutien affiché depuis le 2 mars par Christiane Taubira au candidat socialiste Benoît Hamon », la rencontre se présente plutôt comme « un débat » et pas comme une simple signature de livre. Il a d'ailleurs précisé qu'il fallait « que ce soit déclaré comme un meeting et que cela rentre dans les comptes de campagne du candidat ».

Il est à noter que le maire de Lyon ainsi que son entourage, ayant déclaré qu'un candidat « ne doit pas bénéficier d'avantages, matériels ou non, provenant d'une collectivité publique pour sa campagne électorale », a quand même invité l'été dernier un autre candidat à la présidentielle, Emmanuel Macron, qu'il soutient, à l'l'Hôtel de Ville à Lyon.

En fin de compte, même si la librairie du Tramway insistait sur le fait qu'il ne s'agissait que d'une rencontre culturelle autour du livre politico-philosophique de l'ancienne garde des Sceaux, il a fallu changer de site pour la rencontre. C'est finalement l'Université Lyon-II qui accueillera Christiane Taubira et ses lecteurs samedi prochain.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Juppé à la 2e place du 1er tour de la présidentielle s’il remplaçait Fillon
Sondage: l’écart entre Le Pen et Macron au premier tour de la présidentielle augmente
Présidentielle 2017: pour Macron, Fillon et Le Pen «attaquent l'État de droit»
Minutes d'antenne sur BFMTV: Macron = Fillon + Hamon + Mélenchon + Le Pen
Jean-Marc Ayrault penche-t-il (lui aussi) pour Macron?
Affaires dans les médias, Macron qui rit, Fillon qui pleure?
Tags:
élection présidentielle, Benoît Hamon, Christiane Taubira, Emmanuel Macron, Lyon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook